Cadeau de Noël – Un chèque de cent douze millions d’ariary pour Akamasoa


Le président de la République a remis un chèque de plus de cent douze millions d’ariary au père Pédro pour soutenir ses œuvres caritatives. Il s’agit d’une partie des bénéfices de la vente du Tambavy CVO.

Le centre Akamasoa a été gâté pour Noël. C’est peu de le dire. Comme chaque année, la famille présidentielle a assisté à la messe pour la fête de la Nativité au centre Akamasoa, à Andralanitra. Les circonstances sanitaires étant, la messe s’est déroulée en plein air, pour la deuxième année consécutive.

Cette année, toutefois, Andry Rajoelina, président de la République, a fait un cadeau de Noël particulier au centre Akamasoa. Il a remis au père Pedro Opeka, qui en est le dépositaire, un chèque de plus de cent douze millions d’ariary. Une somme qui servira à renforcer la prise en charge des pensionnaires du centre, notamment, les enfants. Selon le Chef de l’État, “il s’agit d’une partie des bénéfices de la vente du Tambavy CVO”.

Le locataire d’Iavoloha explique qu’il a été convenu avec l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA), qu’une partie des bénéfices de la mise sur le marché du Tambavy CVO allait être versée au centre Akamasoa. Ce qui est chose faite donc. «Nous ne demandons pas de privilège (…) mais un partenariat dans la droiture et en toute équité, pour permettre à cette jeunesse qui regorge de talent d’avoir accès à toutes les opportunités», réplique le père Pedro Opeka.

Le fondateur d’Akamasoa ajoute, «il faut aider tous ceux qui en ont besoin», en indiquant que le centre d’Andralanitra le fait, également, en attribuant une partie des dons qui lui sont remis à l’aide aux habitants du Sud touchés par l’insécurité alimentaire.

Centre de formation professionnelle

«Il faut partager puisqu’il y a toujours des personnes qui sont plus dans le besoin que nous», déclare le religieux. À l’entendre, la somme remise par le Président ne sera, cependant, pas de trop pour soutenir les actions du centre.

Le père Pedro souligne que l’école primaire du centre Akamasoa accueille plus de quatre mille élèves. “Je suppose qu’il n’y a aucune école primaire qui accueille autant d’élèves dans l’océan Indien”, affirme-t-il, en ajoutant que plus de dix mille cinq cent enfants bénéficient de cantine scolaire quotidienne. A l’occasion des fêtes de Noël, le couple présidentiel a, également, remis un lot de friandises aux enfants du centre, justement.

Andry Rajoelina a, par ailleurs, assuré que lui et son épouse continueront de prendre en charge l’approvisionnement en médicament à Akamasoa, afin que ses pensionnaires puissent avoir accès à des soins et traitements gratuits. Outre le chèque de plus de cent douze millions d’ariary, le Chef de l’État a fait un second cadeau au centre d’Andralanitra. Il s’agit du lancement de la construction d’un centre de formation professionnelle, «pour développer le talent des jeunes comme indiqué par le père Pédro et leur donner l’opportunité d’avoir accès à un emploi», soutient le président de la République.

D’après le locataire d’Iavoloha, le plan du centre de formation professionnelle qui sera construit au sein d’Akamasoa est déjà prêt depuis l’année dernière. Seulement, le lancement des travaux a été repoussé à cause de la crise sanitaire. A s’en tenir aux mots du Président, samedi, le chantier devrait démarrer incessamment.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *