Tanjona Andriamahaly, un prodige de l’audiovisuel


De la production à la réalisation de clips musicaux souvent exclusifs à la musique urbaine, Tanjona Andrandraina Andriamahaly porte encore plus haut l’étendard de la Grande île en intégrant le prestigieux « New York Film Academy ».

C’est l’histoire d’une belle épopée artistique, mais également une ode à la persévérance et l’excellence que Tanjona Andrandraina Andriamahaly illustre à travers son parcours. De Madagascar aux Etats-Unis, son histoire s’illustre comme celle d’un homme qui voit son rêve se réaliser en ayant réussi l’exploit d’intégrer la prestigieuse école du « New York Film Academy ». Fondée par le producteur vétéran Jerry Sherlock en 1992, cette académie s’affirme comme un établissement unique en son genre se basant sur le principe de l’apprentissage par la pratique pour tous ceux qui y poursuivent un cursus en cinématographie. Un cadre qui convient parfaitement à Tanjona A.

Andrimahaly qui, depuis plus de cinq ans maintenant, a su assouvir sa notoriété en tant que réalisateur de clips musicaux au sein de la communauté culturelle et artistique nationale. En intégrant le « New York Film Academy », le jeune homme renforce ses capacités en profitant d’un mélange d’enseignement traditionnel des écoles de cinéma avec une approche plus contemporaine. D’autant plus que les élèves de cette académie ont à écrire, produire, réaliser et monter leurs propres films originaux sous la supervision de professionnels de renom.

Un joli parcours

Relatant son périple aux Etats-Unis, Tanjona A. Andriamahaly raconte: « J’ai eu à faire beaucoup de sacrifices avant d’en arriver là, comme le fait de subvenir moi-même à mes besoins ici. Ce n’est pas du tout facile, car ils sont très exigeants, mais je voulais représenter notre pays avec fierté tout au long de ce cursus. J’ajouterais qu’il ne faut jamais cesser de rêver aussi, croyez toujours en vous ». Il est une personnalité assez unique dans le milieu de la musique urbaine, reconnu par tous pour sa créativité et sa maîtrise de l’art de l’audiovisuel, mais surtout pour sa passion intarissable pour le rap. Le nom de Tanjona A. Andriamahaly est devenu synonyme de qualité grâce à ses réalisations audiovisuelles.

On lui reconnaît entre autres la maison de production indépendante « TW Films», mais également les grands événements en ode à la musique urbaine comme « Rap Gasy Unity » ou encore « Saga Tangala », « Bless Up» et « Freedom Fest », pour ne citer qu’eux. Tel un petit prodige dans ce domaine, il n’a eu de cesse de sublimer de son talent les chansons de plusieurs artistes nationaux, tout en contribuant à l’émergence d’une jeune génération d’artistes, grâce notamment au label « Rap Gasy en Images ».

Plus ou moins autodidacte, Tanjona A. Andriamahaly s’est donné les moyens de redorer l’image des clips musicaux malgaches pour qu’ils s’imprègnent aussi des normes internationales. Voici donc qu’en intégrant le prestigieux « New York Film Academy », il ajoute une nouvelle corde à son arc pour peut-être insuffler un renouveau qualitatif dans le futur du cinéma malagasy aussi.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *