Naufrage à Soanierana Ivongo : le bilan s’alourdit, une journée de deuil (…)


Le drapeau malgache sera en berne sur tout le territoire national demain, jeudi 23 décembre. Le président de la République, Andry Rajoelina, a décrété un deuil national pour demain, « en mémoire des victimes du naufrage du bateau Francia à Soanierana Ivongo  ». Un naufrage survenu le lundi matin vers 9h qui s’est par la suite enchaîné avec le crash d’un hélicoptère à bord duquel se trouvait entre autres le Secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie nationale et trois autres personnes.

Le dernier bilan de ce naufrage fait état de 36 décès, une cinquantaine de disparus et 45 survivants. Lors de la première journée du drame, 18 corps sans vie ont pu être repêchés en mer. Hier, cinq autres cadavres ont été retrouvés dans la matinée. L’après-midi, 13 autres corps ont été retrouvés à l’intérieur de l’épave du bateau lorsque les secours l’ont ramené à terre.

Le bateau de marchandises Francia avait à son bord plus de 130 personnes rapporte le capitaine Mendrikaja Andriamarozaka, commandant du groupement de la gendarmerie nationale à Fénérive Est. Le bateau a dépassé sa capacité d’accueil et les passagers n’ont pas été enregistrés auprès de l’Agence portuaire maritime et fluvial (APMF) au départ de la commune rurale d’Antanambe, à Mananara Nord, pour se rendre à Soanierana Ivongo. Le bateau opérait ainsi clandestinement.

Une équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre, Christian Ntsay, s’est dépêchée sur place pour coordonner les opérations de secours. Au retour, l’un des hélicoptères transportant le Secrétaire générale de la gendarmerie, le Gal Serge Gellé et trois autres personnes a été victime des fortes rafales de vent et s’est écrasé en mer, lundi soir, vers 19h. Les opérations de recherches menées depuis cet accident aérien ont porté leurs premiers fruits dans la matinée de mardi parce que le membre du gouvernement a pu être retrouvé à Mahambo, vivant, après avoir nagé pendant plus d’une dizaine d’heures et sauvé par la suite par un groupe d’au moins quatre pécheurs. Quelques heures plus tard, le mécanicien qui faisait partie de l’équipage, a été retrouvé vivant. Depuis mardi soir, ils sont déjà transférés à Antananarivo après avoir pris les premiers soins sur place et dans un centre hospitalier de Toamasina.

Outre les 50 disparus lors du naufrage du bateau, les deux autres personnes se trouvant à bord de l’hélicoptère dont le pilote sont encore portées disparues. Dirigées par le ministre de la Défense nationale, le général Richard Léon Rakotonirina, les opérations de recherches se poursuivent encore.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *