pourquoi Paris ne réagit pas à la condamnation de deux Français



Publié le :

Les autorités françaises restent très discrètes après la condamnation vendredi de deux de leurs ressortissants à Madagascar.

Paul Rafanoharana et Philippe François, un ancien colonel de l’armée française, ont été condamnés par la justice malgache pour tentative de coup d’État contre le président Rajoelina. 

Selon le chercheur Olivier Vallée, auteur de La société militaire à Madagascar, joint par Claire Fages, du service Afrique de RFI, Paris ne veut pas envenimer des relations déjà dégradées avec Tananarive.


Je pense que c’est un silence dicté par la prudence parce qu’à l’origine, sur place, on parlait beaucoup de l’implication du premier conseiller français, qui est quelqu’un de très visible. Pour la France, il était souhaitable qu’il n’y ait pas d’élargissement d’autres responsabilités dans un contexte de relations déjà difficiles avec la présidence malgache. La baudruche est en train de se dégonfler. L’avertissement, en particulier en faisant comparaître Victor Ramahatra [ancien Premier ministre] a été entendu par l’armée malgache. C’est un moment qui a permis de désamorcer un certain nombre d’alarmes ou de menaces pour le régime en place qui devrait être enclin maintenant à peut-être plus d’indulgence vis-à-vis des deux condamnés.

À lire aussi : Madagascar: un verdict contesté au procès Apollo 21



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *