Groupe ‘Zay – Nary tire sa révérence


Fans et amoureux sont tombés des nues hier. L’un des piliers du Groupe ‘Zay vient de décéder subitement. Il s’agit de Zafindrakoto Andrianary ou tout simplement Nary pour ses proches.

Des hommages, des souvenirs, et surtout des expressions de chagrin ont afflué sur le réseau Facebook, hier soir vers 20h 30, suite à la propagation de la triste nouvelle.

Pas plus tard que le 5 décembre dernier, le groupe venait de se produire au Palais de la Culture pour célébrer son 25ème anniversaire. Mais le destin en a décidé autrement. Nary était souffrant et a dû être hospitalisé à Andohatape­naka où l’on a chuchoté qu’il développait une forme grave de la Covid-19.

Nary est marié et laisse trois orphelins. Les chansons du groupe ne se sont pas fanées avec le temps. Il y a un mélange de différentes personnes et tranches d’âge pour en pro fi ter. Compositeur, chanteur et musicien, Nary avait vraiment tout son talent d’artiste.

Sitôt après l’annonce de cette triste nouvelle, les membres du groupe ont publié sur leur page Facebook : «C’est tout doux d’être ensemble… se sentir heureux. Si tu pars, vas loin… nous ne t’oublierons pas mais l’amour que tu as partagé vivra comme un trésor dans chacun de nos cœurs. Bon voyage Nary! Nous serons à nouveau ensemble un jour là-bas… pour raconter les souvenirs quand nous nous rencontrerons dans l’au-delà».

Un long chemin

Nary a parcouru un long chemin en un peu plus de quarante ans. Il a travaillé pour la maison de production Mi’Ritsoka, en plus de diriger le groupe ‘Zay. Il a également été au ministère de la Jeunesse et des Sports.

«Jusqu’à présent, nous ne pouvons pas croire que tu es parti mec pour ne pas être oublié», a déclaré Toubih, l’un des coéquipiers du groupe ‘Zay à la maison de production Ivenco. Il y avait des expressions de chagrin et de souvenirs, de Bodo, Mirado… jusqu’à la ministre de la Communication et de la culture, Andriaton­garivo Lalatiana, qui a souligné le talent de Nary et espère que les compétences uniques de l’artiste se poursuivront. .

La rédaction de l’Express de Madagascar s’associe au deuil de la famille et du Groupe ‘Zay à qui nous adressons également nos sincères condoléances.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *