« Où sont passés les 400 millions de dollars de la Covid-19 » – Midi Madagasikara


Roland Ratsiraka n’a pas été tendre envers le pouvoir. (Photo Kelly)

La hausse considérable des malades de la Covid-19 préoccupe bon nombre de gens, ces derniers temps. Ce qui a fait que  le pouvoir a pris de nouvelles mesures, avant-hier, lors d’un conseil des ministres spécial.

Le député de Toamasina I Roland Ratsiraka est monté au créneau pour dire ce qu’il pense des actualités nationales. Il a parlé, entre autres, de la fermeture des frontières et de la Covid-19. Sur ce dernier point d’ailleurs, cet élu estime que « la stratégie menée par le pouvoir pour combattre la Covid-19 n’est  pas efficace. Il n’a pas pris de décisions claires concernant les hôpitaux ». Sur ce sujet, il interpelle le pouvoir « Où sont passés les 400 millions de dollars de la Covid-19 ? ». Et ce, notamment pour stopper ou du moins atténuer la propagation de cette maladie contagieuse. La hausse considérable de malades de la Covid-19  ne laisse pas de marbre ce député. Il invite ainsi tout un chacun à respecter les gestes barrières et à mettre leur masque ou cache-bouche, c’est selon. Tout en soulignant au passage que le CVO n’est pas la solution.

Démission. À propos de la fermeture des frontières, Roland Ratsiraka a également son mot à dire. Il pense notamment qu’ « avec la fermeture des frontières, le mode de vie des gens s’est détérioré. Sans parler des opérateurs économiques qui sont dans l’embarras ».  Il a cité ainsi le cas de Nosy-Be, Antsiranana, Sainte-Marie et Toamasina. Dans la même foulée, à lui de faire savoir que « les gens sont prêts à respecter les gestes barrières ». Et de conclure que « l’ouverture des frontières serait considérée comme un cadeau de Noël ». Toujours à propos de la réouverture ou de la fermeture des frontières, les avis sont partagés. Ainsi, il y a ceux qui estiment qu’une nouvelle fermeture des frontières aériennes risquerait d’être fatale pour l’économie, surtout pour le secteur touristique qui a subi de plein fouet le confinement. Mais de l’autre côté, il y a ceux qui restent sceptiques quant à la réouverture des frontières avec cette progression de nouvelles contaminations. À part ces différents sujets, Roland Ratsiraka a demandé aussi « la démission du Premier ministre, étant donné qu’il n’a rien fait pour le Nord du pays dont il est pourtant originaire ».

Dominique R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *