Nouvelle technologie – Six jeunes à l’assaut de l’Afrique


Six étudiants de l’école polytechnique d’Antananarivo participeront à un concours de jeunes talents TICs en Afrique du Sud en 2022. Un coup d’essai.

Tokiniaina Ranaivosamoelina, étudiante en cinquième année de la filière Télécommunication à l’École supérieure polytechnique d’Antananarivo, et cinq autres étudiants, représenteront Madagascar en Afrique du Sud, en 2022, à la compétition régionale des jeunes talents TICs. Ces six jeunes sont les finalistes nationaux de « ICT Competition ». Il s’agit de la première participation pour Madagascar. « Nous tâtons le terrain, pour cette première participation. Toutefois, nous sommes confiants. Nous avons des compétences. », lance cette ambassadrice de l’ICT Academy, lors de l’annonce des finalistes nationaux de l’ICT Competition à l’espace Adaoro à Ambatobe, hier.

Le ministre du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications, Tahiana Razafindramalo présent à cette cérémonie en l’honneur des jeunes TICs, reconnaît les compétences des jeunes malgaches dans le domaine de la technologie. « Vous êtes les forces intellectuelles de la Nation. Vous avez toutes les armes pour affronter le futur», a-t-il indiqué dans son discours.

Plus d’opportunités

Hier s’est, également, effectuée, la remise de certificat à la première promotion de la formation en 5G et la cérémonie de clôture du programme Seeds for the future, en présence du ministère de l’Enseignement supérieur e t de la recherche scientifique, de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). « HUAWEI Madagascar réitère son engagement à mettre à niveau les compétences locales en TICs et à promouvoir la communauté numérique afin de donner plus d’opportunités aux jeunes talents. Ceci se traduit par nos différents programmes dédiés aux étudiants tels: ICT Academy, ICT Competition et Seeds for the future. », déclare Tao Yaxiong, directeur général de Huawei à Madagascar. Tahiana Razafindramalo rappelle que ces programmes initiés par Huawei répondent au Velirano du chef d’État. Huawei compte plus de cinq universités partenaires, près de cinq cents apprenants en ligne, plus de quatre vingt-dix étudiants et enseignants certifiés, dont soixante-six en 5G.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *