Fin des grands : regroupements – Midi Madagasikara


Les contraintes nées de la lutte contre la Covid-19 se font maintenant sentir et certains opérateurs culturels commencent à déchanter car leur activité subit un net coup d’arrêt. La limitation du nombre de personnes dans les réunions publiques pénalise tous les organisateurs de festivités  dont l’agenda était complet durant les mois à venir. C’est tout un pan du secteur économique qui va pâtir de ces nouvelles dispositions prises pour contenir la progression des contaminations, mesures que personne ne peut contester. Mais même si les règles sont difficiles à supporter, il faut l’accepter.

Fin des grands : regroupements

Les Malgaches se réjouissaient d’un retour  à une vie normale. Si l’on en doutait, la reprise des spectacles et des autres manifestations culturelles donnait l’impression d’une douce euphorie. Les célébrations de mariage ont repris de plus belle et de nombreux couples ont choisi de convoler en justes noces au mois de janvier 2022. Les propriétaires d’espaces et de restaurants avaient retrouvé le sourire car ils avaient un agenda professionnel bien rempli. Ils sont maintenant en train de déchanter car toutes les festivités prévues risquent d’être annulées à cause de la jauge fixée par les autorités. Les conséquences sont lourdes à  supporter, mais comme le dit l’adage : « nécessité fait loi ». Les rassemblements  importants sont interdits car ce sont des lieux propices à la propagation du virus. Ces restrictions vont changer les habitudes des Malgaches qui avaient retrouvé un sentiment de liberté. Le danger du coronavirus est là et  les règles ont changé. Le nombre de contaminations augmente avec le relâchement des comportements individuels. Le respect d’une certaine discipline est maintenant requis. Les mesures coercitives ne sont pas encore entièrement appliquées, mais cela viendra certainement.

Patrice RABE





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *