Lutte contre le Covid-19 : La vigilance sanitaire instaurée


Le conseil des ministres a déclenché la vigilance sanitaire hier face à la recrudescence de nouveaux cas de Covid-19 dans le pays. Désormais, le rassemblement public en salle est limité à 100 personnes et le rassemblement en plein air interdit. Les trois régions où le virus circule activement à savoir Analamanga, Vakinankaratra et Haute Matsiatra sont principalement touchées par ce dispositif de vigilance sanitaire.

Comme il s’agit d’une mesure d’urgence pour couper la chaîne de contamination, son application est immédiate selon le ministre de la Santé publique hier à la télévision nationale. Elle perdurera certainement durant les fêtes d’année qui s’approchent. Les lieux de cultes vont ainsi devoir s’organiser pour recevoir ses fidèles lors de la fête de la Nativité. Les organisateurs d’évènement devront faire pareil.

Pour les établissements scolaires publics, il n’y aura pas d’arrêt de cours car comme prévu, ils seront en vacances à partir de ce 17 décembre selon le calendrier scolaire 2021-2022. La reprise des cours se fera normalement le 5 janvier. Les autorités encouragent toutefois les écoles privées à anticiper les vacances scolaires pour cette semaine.

Dans son communiqué, le conseil des ministres sollicite la population à respecter les gestes barrières, à porter des masques quotidiennement et à se faire vacciner. Ces dernières semaines, l’Etat a élargi les vaccinodromes et les tests de dépistage dans les Centre de Santé de Base (CSB II) dans les trois régions les plus impactées par le Covid. Le numéro vert (914) pour signaler un état de santé suspect ou inquiétant a également été réactivé. Ce conseil de ministres était aussi l’occasion pour les autorités de faire la promotion du CVO, ce remède décliné en gélule ou en tisane à base d’extraits d’ Artemisia annua et de l’huile essentielle de Ravintsara, pour prévenir ou traiter le Covid. L’Etat prévoit d’offrir le CVO aux personnes testées positifs et compte actuellement le vendre à un prix modéré. En pharmacie, le prix d’une boite de 45 gélules est à 15 400 Ar.

Autre nouveauté dans le cadre de cette lutte contre la troisième vague de l’épidémie : la délivrance d’une attestation de positivité et sa remise aux concernés, en main propre, par les représentants de l’État. Bien que le véritable objectif dans cette mesure ne soit pas tout à fait clair, l’objectif général des autorités est la sensibilisation à la vaccination au maximum avant la fin de l’année, soit dans les deux semaines à venir.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *