Les enfants des zones urbaines les plus touchés – Midi Madagasikara


Jean François Basse lors d’un média brunch organisé à Ambodivona, hier.

60% des enfants malgaches seraient touchés par un retard de croissance, d’après un document partagé par l’UNICEF, hier. « Une situation qui touche le plus les enfants des zones urbaines », rajoute cet organisme onusien qui œuvre pour l’enfance. Cette situation serait la conséquence de la malnutrition dont des milliers, voire des millions d’enfants malgaches en sont victimes. Un fléau qui touche presque toutes les régions de la Grande île et qui a une conséquence néfaste sur le développement psychologique, intellectuel et physique de l’enfant. La problématique impacte alors sur le développement socio-économique du pays, si l’on s’en tient aux explications des spécialistes. Ce, dans la mesure où les enfants vont, un jour, constituer les ressources humaines de la nation. Pour ce qui est de la situation dans le Sud de Madagascar, près d’un million de personnes seraient actuellement en situation d’insécurité alimentaire aiguë élevée. Une situation causée par l’une des plus graves sécheresses de ces dernières décennies, avance-t-on.

José Belalahy





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *