Coronavirus en milieu scolaire – Plusieurs écoles referment leurs portes


Rebelote. Le collège Saint Michel Amparibe et l’école Providence à Amparibe sont partis en vacances, quelques jours avant le début des vacances de Noël. Ces établissements scolaires confessionnels ont décidé de fermer leurs portes jusqu’au début du mois de janvier, début du second trimestre. « Nous fermons pour cause de Covid-19. Quelques élèves ont été dépistés positifs au virus de Covid-19. Nous reprendrons nos activités, selon l’évolution de la situation. Nous nous conformons aux instructions. Si l’État déclare un reconfinement au mois de janvier, par exemple, nous ne rouvrons pas », souligne le recteur du collège Saint-Michel Amparibe, le père Jean de Dieu Randrianaivo, hier.

Alors que des sources affirment que parmi les élèves dépistés positifs dans ce collège, certains développent la forme grave de la maladie, le père Jean de Dieu Randria­naivo infirme. « Ils développent les formes légères de la maladie. C’est surtout pour protéger les adultes qui sont plus vulnérables, que cette mesure a été prise », enchaîne ce religieux.

Au cours des derniers jours, plusieurs élèves du collège Saint-Michel ne se présentaient pas à l’école.

Regression du niveau

Certaines classes avaient jusqu’à cinq élèves absents, en une journée. L’examen des classes secondaires, prévu se tenir cette semaine, a été annulé et reporté pour la prochaine rentrée, par conséquent.

Célin Rakotomalala, directeur national des Institutions laïques affirme, également, qu’une école à Alasora a fermé ses portes, hier. « Il a été décidé que les établissements qui ont déjà terminé l’examen du premier trimestre et qui a des cas positifs, peuvent libérer leurs élèves », indique-t-il.

La fermeture des écoles, avec cette propagation du virus de Covid-19 en milieu scolaire n’est pas vue d’un bon œil, par les écoles privées. « Nous devons éviter la fermeture généralisée des écoles. Ce sera catastrophique, car le niveau des élèves va continuer à régresser. L’État doit, impérativement, se rapprocher des écoles pour faire des tests de dépistage du coronavirus là où il y a des cas suspects. Mais aussi, inciter les élèves de plus de 18 ans et le personnel administratif et enseignant, à se faire vacciner », exhorte Célin Rakotomalala.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *