Ambohitromby – Le partenariat public-privé en marche


« Nous avons mis en pratique et avec succès le 3P Parte­nariat Public-Privé », affirme Zozo Olivier Raboanarisoa, le maire d’Ambohitromby du district d’Ankazobe lors de l’inauguration de deux nouvelles salles de classe du lycée de la commune rurale, le 11 décembre dernier. « La construction de ces nouvelles salles de classe a été financée en grande partie par la société Royal Spirits & Cie », précise le maire. Le lycée ne comportait que 3 salles de classe, largement insuffisantes pour les besoins de cette commune rurale. Quatre vingt-huit élèves fréquentent le lycée actuellement et l’extension permet de recevoir 40 à 50 nouveaux élèves supplémentaires.

« Le 3P devra être étendu à d’autres partenaires privés qui opèrent dans le district», estime Rija Rasoava Rakoto­arisoa, député élu dans le district d’Ankazobe. Ils sont nombreux et ne rechignent pas à collaborer selon lui. En tout cas, toutes les autorités qui ont procédé à l’inauguration du lycée s’accordent pour déclarer que le 3P avec la société Royal Spirits & Cie et le district d’Ankazobe ne date pas d’aujourd’hui.

Un barrage communautaire

Outre ces nouvelles salles de classe, la société paie le salaire des éléments du DAS (détachement autonome de sécurité) installé à Miantsoarivo, toujours dans la commune rurale d’Ambohitromby. En principe, la prise en charge des éléments de la DAS revient au fokonolona mais pour alléger les habitants, ce partenaire privé a décidé de payer le DAS. De même, les habitants du fokontany de Miantsoarivo tirent profit du barrage construit par ce partenaire privé. Certains ont pu investir dans la pisciculture grâce à ce barrage, tandis que d’autres en profitent pour leurs rizières et autres cultures vivrières. Les communautés rurales aux alentours du barrage peuvent pratiquer la riziculture en terrasse deux fois l’année tout en développant la pisciculture en bassin. Très bientôt, ces communautés bénéficieront également de l’eau potable, les travaux et dossier pour la mise en œuvre de ce projet sont en cours de finition.

En outre, ce partenaire privé a déjà financé la réhabilitation du centre de santé de base et construit une piste rurale de 5 km pour désenclaver de Mangasoavina une autre commune rurale d’Ankazobe. La société partenaire a également équipé en matériel informatique le BIF (Birao Ifotony ny Fana­nanatany) de la commune.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *