Marais Masay – Un gang armé tire sur la police


Des bandits équipés d’armes de guerre se sont heurtés à la police hier. L’un des malfaiteurs a été abattu, un autre pris vivant et un troisième en fuite bien que blessé par balle.

DÉBUT de matinée mouvementé à Andranobe vava et Ambodivoanjo. Une fusillade ayant opposé les forces de police à une escouade de bandits armés a fait un mort et un blessé dans les rangs des malfaiteurs. Le dernier membre de la bande a été pour sa part capturé vivant. Dans cette opération, la police a arraché des mains des bandits un fusil Kalachnikov chargé ainsi qu’une camionnette de marque Renault Kangoo que la bande utilisait lors de l’affrontement.

Mise au parfum que le gang armé était en train de commettre un acte de banditisme, la police a monté un dispositif opérationnel pour le prendre à contrepied. En arrivant à la hauteur de la route à double voie du Marais Masay reliant Ankorondrano et Andranobevava, l’unité policière qui avait tenu à l’œil les bandits est passée à l’action. Opposant une résistance farouche, les malfaiteurs ont ouvert le feu sur les policiers qui ont conduit l’opération. D’ailleurs, le 4×4 de marque Ssangyong Rexton que les forces d’intervention avait utilisé est couvert d’impacts de balles. Des projectiles ont transpercé la carrosserie en plusieurs endroits et ont également frappé des vitres, lesquelles ont volé en éclats.

Pris vivant

Ne s’attendant pas à se heurter à une violente riposte policière, les bandits ont pris la fuite à bord d’une Renault Kangoo de couleur grise. Dans ce chacun pour soi, l’un des malfaiteurs n’a pas pu monter dans la camionnette. Blessé par balle lors de la fusillade, le quidam a néanmoins réussi à prendre la fuite. Selon les signalements communiqués, le fuyard porte des vêtements blancs. Blessé par balle, il devrait être facile à reconnaître.

La Renault Kangoo a roulé à tombeau ouvert en direction d’Ambodivoanjo après les échanges de tirs avec la police. Arrivés dans une voie sans issue, les deux hommes qui ont pris la fuite à bord de la Renault Kangoo se sont retrouvés cernés par les policiers. Alors que le chauffeur a évité la mort en se rendant de son propre chef à la police, sans opposer aucune résistance, son compère a pour sa part pris la fuite en se cachant dans un buisson, Kalachnikov entre les mains. Les policiers ont fait usage de leurs armes pour le faire sortir de sa cachette, c’est alors qu’il a trouvé la mort. Dans la journée, des policiers ont passé au peigne fin les environs d’Andranobevava pour retrouver les traces du bandit blessé mais ce dernier restait encore introuvable jusqu’à hier soir.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *