Plus de 5 000 personnes attendues sur la place du 13 mai ce (…)


La coupe est pleine pour les consommateurs et les associations qui militent pour la défense de leurs droits. Insatisfaction dans les services publics, les récurrentes problèmes d’approvisionnement en eau et électricité, des prix de produits de première nécessité et des matériaux de construction en perpétuelle augmentation, ils menacent d’agir et de descendre dans les rues et investir particulièrement la place du 13 mai ce vendredi.

Pus de 5 000 personnes sont attendues sur les avenues de l’Indépendance ce vendredi selon les initiateurs de cet événement qui devrait se dérouler pacifiquement. Ce mouvement coincide avec la journée internationale des droits de l’homme célébrée ce jour. Le mouvement n’a pas reçu l’autorisation de la préfecture de police d’Antananarivo. Ainsi, les forces de l’ordre devraient s’apprêter à boucler les lieux pour empêcher les manifestants de s’y rendre. Or, ces derniers, à l’instar des associations de protecteurs des droits des consommateurs semblent être déterminés.

Les organisateurs de cette manifestation martèlent qu’il ne s’agit en rien d’une manifestation politique. Ils l’appellent d’ailleurs « Marche pacifique ». L’opposition ne devrait pas y participer ainsi les autorités ne devraient pas réprimer cette manifestation selon les leaders des associations des défenseurs des droits des consommateurs.

Il n’est pourtant pas exclu qu’une telle manifestation qui ne donnerait pas une image positive pour les dirigeants actuels ne sert plus tard aux opposants de faire un rattrapage politique. D’autant plus que dans le cadre de sa tournée dans le Sud de Madagascar en ce moment, le leader de l’opposition, l’ancien président, indique vouloir y effectuer une importante déclaration politique.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *