Une école fermée à cause du coronavirus


La maladie à coronavirus touche quelques établissements scolaires à Antananarivo. Le respect des gestes barrières sera renforcé au niveau des écoles.

Le coronavirus arrive dans les écoles. Un établissement scolaire privé à Ivato a fermé ses portes pour une durée de deux semaines. Il s’agirait d’une initiative des responsables de cette école. « Plusieurs élèves ont présenté des symptômes similaires à ceux de la maladie à coronavirus. Un élève et un enseignant ont passé le test de dépistage et ont été confirmés positifs à la maladie de coronavirus », indique une source, hier. L’établissement a été désinfecté et n’ouvrira ses portes qu’à partir du 20 décembre.

D’autres établissements scolaires de la circonscription scolaire (Cisco) d’Ambohidratrimo enregistreraient également des cas de Covid-19. « Un enseignant et un employé administratif d’un collège d’enseignement général à Talatamaty sont porteurs du virus de Covid-19 », affirme notre source. Des enseignants, dans quelques établissements scolaires à Antananarivo-ville et à Atsimondrano ont été, de même, dépistés positifs au virus de Covid-19.

Contrairement à l’école à Ivato, celles à Talatamaty, à Antananarivo-ville et à Atsimondrano, continuent leurs activités. « Ces porteurs du virus suivent des traitements et devront se confiner jusqu’à leur rétablissement », indique notre source.

L’inquiétude grandit également dans certains écoles françaises. Certains parents n’envoient plus leurs enfants vu le­ nombre de cas contact dans leur classe. Une forme grave a été notée dans une école.

Comité de vigilence

La fermeture d’une école n’est pas automatique, en cas de détection de cas de Covid-19, parmi les élèves, les enseignants ou le personnel administratif. Selon le protocole sanitaire établi par le ministère de l’Éducation nationale, pour éviter la propagation de l’épidémie de coronavirus dans les écoles, une école ne sera fermée que lorsque la maladie touche trois classes différentes. Une classe sera suspendue, lorsque trois cas sont confirmés. Avec un ou deux cas, les « cas contacts à risque », ne pourront pas aller à l’école. Par contre, un établissement préscolaire doit, tout de suite, fermer ses portes, dès la confirmation d’un cas. La durée de la suspension des cours sera de quatorze jours.

Un comité de vigilance sera, à nouveau, opérationnel dans les écoles pour renforcer la lutte contre la propagation de l’épidémie à coronavirus. Il sera en charge de la vérification de la température des personnes qui entreront dans l’enceinte de l’école, du contrôle du respect des gestes barrières dans les salles de classe et dans la cour, et du lavage des mains avec du savon. De nombreuses écoles se plaignent de ne pas disposer des moyens nécessaires pour prévenir la propagation de la maladie. « Nous ne disposons pas de thermomètre. L’eau est problématique, avec la crise d’eau, alors que les gels désinfectants pour les mains coûtent chers », informe un responsable d’école dans la ville d’Antananarivo.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *