Variant Omicron : Madagascar ferme ses frontières à l’Afrique du (…)


Madagascar a décidé de fermer son espace aérien à l’Afrique du Sud suite à la découverte du nouveau variant d Covid-19, le variant Omicron dans ce pays. La décision a été annoncée en conseil des ministres hier.

« Face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 à Madagascar et face à la présence du variant Omicron dans certains pays d’Afrique, il a été décidé que le ciel de Madagascar soit fermé à l’Afrique du Sud », indique le compte-rendu du conseil des ministres.

La décision ne manque toutefois pas de susciter les commentaires puisqu’en réalité Madagascar n’a jamais établi la moindre liaison aérienne avec l’Afrique du Sud depuis la décision de réouverture des frontières aux visiteurs étrangers le 23 octobre dernier. Aucune liste des pays classés zones rouges en matière de Covid-19 n’a par ailleurs été dressée par les autorités bien qu’une communication allant dans ce sens a été annoncée au mois d’octobre. Il y a une dizaine de jours, Madagascar a annoncé suspendre les vols provenant de l’île Maurice suite à la situation sanitaire particulière chaotique dans l’île soeur avec le variant delta. Le dernier vol prévu entre les deux îles était programmé le 27 novembre dernier. Air Mauritius opérait depuis le 23 octobre dernier à raison de deux vols hebdomadaires.

Depuis la réouverture de ses frontières, Madagascar a privilégié les passagers en provenance de La Réunion et de l’île Maurice ainsi que ceux en provenance de l’Europe, particulièrement de la France. Et si la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 recommence à être inquiétante, la réouverture des frontières et incontestablement le laxisme au niveau du respect des mesures et des contrôles sanitaires des passagers que les autorités devraient appliquer sont particulièrement mis en cause.

Le nouveau variant Omicron a été confirmé dans 23 pays et leur nombre devrait augmenter, a alerté mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Alors qu’un nombre croissant de pays imposent des interdictions de vols aux pays d’Afrique australe en raison des inquiétudes suscitées par ce nouveau variant Omicron, l’OMS de son côté a appelé les pays à agir conformément à la science et au Règlement sanitaire international en laissant les frontières ouvertes. L’OMS souligne que les restrictions de voyage pourraient contribuer à réduire légèrement la propagation de la Covid-19 mais ces dernières font peser un lourd fardeau sur les vies et les moyens de subsistance. Si des restrictions sont mises en place, elles ne devraient pas être inutilement invasives et intrusives, et elles devraient être basées sur la science et le Règlement sanitaire international qui est un instrument juridiquement contraignant de droit international reconnu par plus de 190 pays, a précisé le Bureau régional de l’agence sanitaire mondiale.

Tandis que les investigations sur le variant Omicron continuent, l’OMS recommande aux pays d’adopter une approche scientifique s’appuyant sur l’évaluation des risques et de mettre en place des mesures qui peuvent limiter sa propagation éventuelle.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *