Trois étudiants à bord d’une BMW blessés


Lancée à toute vitesse, une BMW percute un arbre, non loin d’Ambatomirahavavy, hier. Ses trois occupants, tous des étudiants, ont été blessés.

Un grave accident s’est produit sur la route nationale (RN1), à proximité d’Ambatomirahavavy, au point kilométrique 21, hier vers 16 heures. Le drame a impliqué une voiture légère, une BMW neuve. Trois jeunes dont une femme qui se trouvaient à bord ont été blessés. Ils sont tous des étudiants, selon les informations glanées. Ils rentraient du fameux « run » ou la course de voitures organisée fréquemment à Arivonimamo où ils étaient spectateurs et non des participants.

En abordant une ligne droite, le chauffeur a accéléré à fond. Le véhicule a fini par se déporter vers sa gauche. Il a quitté la route et heurté de plein fouet une souche d’arbre. Après le choc d’une rare violence, il a fait un tête-à-queue tout en glissant sur une distance de quatre-vingt mètres avant de retrouver sa direction initiale hors de la chaussée.

Le conducteur et le passager à son côté ont pu être protégés par l’airbag. Ils s’en sont sortis avec de légères blessures . La femme sur la banquette arrière a été sérieusement touchée. Ils ont été évacués vers le service des urgences de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Aux dernières nouvelles, ils ont déjà reçu des soins. Ils sont maintenant hors de danger, a confié un membre de l’équipe médicale.

La gendarmerie venue sur les lieux a constaté l’alcool au volant aggravé d’excès de vitesse comme étant à l’origine de l’accident. « Ils ont roulé à cent-quatre-vingt kilomètres à l’heure », a-t-elle souligné. La voiture a subi d’importants dégâts. Un accident corporel ou mortel a toujours lieu sur le même tronçon, presque à chaque « run » où on voit la grande partie de l’assistance boire de l’alcool.

La gendarmerie a alors mené une série de sensibilisation et déployé ses hommes sur tous les points accidentogènes pour surveiller l’excès de vitesse. Cette fois, la sortie de route est survenue sur une ligne droite. Aucun gendarme n’y était posté.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *