Grogne des usagers sur l’approvisionnement en eau dans la capitale


Près d’une semaine sans la moindre goutte d’eau dans le robinet. Le problème est de trop pour les habitants dans certains quartiers, principalement ceux situés en hauteur de la capitale. Le ton ne cesse de monter, hauts responsables au sein de l’Etat, comme les citoyens lambda ne sont pas épargnés. Sur les réseaux sociaux, ils poussent des jurons, principalement, à l’endroit de la Jirama.

Pourtant hier, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a affirmé que toutes les stations de pompage et de traitement d’eau de la capitale sont désormais opérationnelles. Ce, grâce au déclenchement des pluies artificielles durant quatre jours et ayant permis d’augmenter la capacité en eau des réservoirs alimentant la capitale et ses environs. Cela ne semble toutefois par avoir des répercussions positives sur le quotidien des usagers.

La publication des événements relatifs à l’adduction d’eau dans d’autres villes ou encore d’autres opérations par le ministère ne fait par ailleurs qu’attiser la colère des usagers. Ces derniers pensent que cela ne sert qu’à redorer le blason des dirigeants. A Toliara, récemment, le ministre chargé de l’Eau, Ladislas Rakotondrazaka, a par exemple annoncé l’installation de nouvelles pompes dont les capacités sont importantes.

Le problème d’approvisionnement en eau dans la capitale est dû essentiellement au changement climatique selon les explications techniques du ministère de tutelle pourtant elle ne date malheureusement pas de cette saison. Des projets forages ont été initié pour pallier à la pénurie d’eau mais l’actuel ministre de l’Eau et de l’Assainissement a suspendu les travaux en argumentant le non-respect des normes par les entreprises adjudicataires du marché.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *