Grande mobilisation de nettoyage – Midi Madagasikara


Petits et grands ont participé à la journée de grand nettoyage.

Une centaine de personnes ont participé au grand nettoyage citoyen qui a eu lieu depuis Anosizato jusqu’à Ambohitrimanjaka, samedi dernier. Le secteur privé a également répondu à l’appel lancé par la CUA et l’Union européenne.

Un élan de solidarité. La délégation de l’Union européenne à Madagascar, conjointement avec Let’s do it Madagascar et la Commune urbaine d’Antananarivo ont organisé une journée de grand nettoyage samedi dernier. Une opération qui a vu la participation d’une centaine de personnes et qui consistait à nettoyer en profondeur le long de la digue d’Ikopa à partir d’Anosizato jusqu’au marché artisanal d’Ambohitrimanjaka. Le premier magistrat de la ville d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina et l’ambassadeur de l’Union européenne à Madagascar, Giovanni di Girolamo, ont retroussé leurs manches et n’ont pas hésité à prendre les fourches pour nettoyer les ordures qui bouchent la rivière d’Ikopa du côté du marché artisanal d’Ambohitrimanjaka. « La mairie a déjà fait des efforts pour nettoyer la ville. Si les efforts faits par la Commune s’accompagnaient d’un effort fait par la citoyenneté, tout le monde pourrait vivre dans un milieu urbain plus propre et moins contaminé », selon le maire Naina Andriantsitohaina.

Sensibilisations. Le grand nettoyage de samedi dernier est le coup d’envoi des actions qui seront encore menées dans ce sens. Les ordures collectées ce jour-là seront déversées à Andralanitra, mais Naina Andriantsitohaina a déjà annoncé à l’occasion que la Commune prévoit de mettre en œuvre un projet de recyclage des déchets plastiques pour la fabrication des pavés autobloquants à partir de l’année prochaine. Il profitera surtout aux femmes vulnérables, a-t-il informé. Cette sensibilisation ne se limitera pas seulement à Tana car des efforts seront mobilisés pour la sensibilisation de la population sur les effets néfastes de la pollution marine sur l’environnement. « C’est une action qui fait suite à celle organisée en octobre à Sainte Marie et qui consistait au nettoyage des plages, notamment le ramassage des déchets plastiques. Mais après, nous nous sommes rendus compte que le problème existe aussi en milieu urbain », explique à son tour Giovanni di Girolamo. À rappeler que ce grand nettoyage entre dans le cadre de l’UE Beach Cleanup organisé par l’Union européenne chaque année.

Narindra Rakotobe





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *