Un écolier kidnappé chez lui


Des ravisseurs ont enlevé chez lui un enfant de six ans. Les recherches battent leur plein.

APRÈS une brève accalmie, les actes de kidnapping reprennent. Cette fois-ci , les ravisseurs ont frappé en plein Tana. Un garçonnet de six ans a été pris pour cible. Selon les informations publiées dans la page facebook du Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar, l’enfant a été enlevé chez lui à Ankaraobato Tanjombato.

Les ravisseurs ont sévi en plein jour. Selon les informations recueillies, l’acte a été perpétré dans l’après-midi aux alentours de 14 heures. Sitôt le petit garçon tombé entre leurs griffes, les malfaiteurs ont pris la fuite. Équipés d’armes à feu, les ravisseurs étaient également motorisés selon une source auprès des forces de défense et de sécurité. Très mobiles, ils ont réussi à quitter les lieux sans être inquiétés pour ensuite s’évanouir dans la nature.

Aucune information ne filtre pour l’instant en ce qui concerne les intentions ou revendications des kidnappeurs. Qui plus est, les renseignements les concernant ainsi que les indices susceptibles de permettre de remonter jusqu’à eux ne sont pas encore dévoilés.

Recrudescence

Néanmoins, le rapt est un fait et l’enfant est bien entre les mains des kidnappeurs bien qu’une opacité et un silence radio semble encore envelopper l’évolution de la situation. L’otage est un écolier. Très certainement bien renseignés, les bandits sont allés jusqu’à le cueillir à l’endroit où il habite. Aucun affrontement n’a été signalé au moment des faits et aucun blessé n’est signalé.

Relayées par les réseaux sociaux, les informations relatives à ce kidnapping laissent transparaître que les forces de défense et de sécurité sont apparemment au courant de ce qui s’est passé mais aucune communication n’est encore faite à ce sujet.

De son côté, le Collectif des Français d’origine Indienne de Madagascar appelle à une mobilisation élargie dans la recherche du captif. Deux numéros de téléphones mobiles sont largement diffusés pour signaler tout information concernant le garçonnet. Une photo récente du petit est également partagée.

Le collectif fournit également des signalements susceptibles d’être utiles dans les recherches. Lors de son enlèvement, l’enfant était vêtu d’un tee-shirt jaune et d’un short vert selon les informations communi­quées.

Les recherches se poursuivaient encore hier. L’affaire semble néanmoins se figer dans un mutisme. Depuis quelques années, une recrudescence des actes de kidnapping est signalée pendant la période de fin d’année. Un cercle vicieux qui semble perdurer.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *