Naïma, élève de l’American School parmi les lauréats mondiaux – Midi Madagasikara


Naïma, une élève de l’American School of Antananarivo (ASA), en classe terminale, a  participé au Rise

Les recherches de la jeune élève portent sur les spécificités du tissu « soga », combinées aux lumières LED dans un processus de filtration de l’eau.

Challenge, une initiative de Schmidt Futures et du Rhodes Trust, ouverte aux jeunes de 15 à 17 ans à travers le monde. Au terme de ce concours, elle figure parmi les lauréats mondiaux avec son projet de filtration de l’eau à l’aide d’un tissu bien de chez nous, le « soga », et en utilisant les lumières LED. Le résultat est fort intéressant. « L’année dernière, j’ai traité des problèmes de la qualité de l’eau à Madagascar et j’ai travaillé pour développer un moyen abordable et durable de filtrer l’eau afin de réduire l’incidence des maladies diarrhéiques dans le pays », a-t-elle confié. Et d’expliquer : « Inspirée par les travaux du Dr. Huq et al. qui ont réduit l’incidence du choléra de 50% au Bangladesh en utilisant des saris pour filtrer l’eau, j’ai utilisé des cultures bactériennes pour prouver que le soga réduisait la population d’agents pathogènes actifs ». Le choix du tissu « soga » est plutôt judicieux. « Le soga étant bon marché, d’origine locale et emblématique de l’artisanat malgache, était un choix prudent car il est utilisé par la population pour filtrer le café. J’ai ensuite choisi de combiner des lumières LED avec le soga, ce qui a déclenché des espèces réactives d’oxygène, imitant la réponse immunitaire du corps pour rendre les bactéries incapables de rétablir l’équilibre », explique-t-elle, non sans souligner que tout au long de son parcours, la jeune élève, passionnée par les sciences, a mis à profit ses acquis au sein de l’ASA et a bénéficié du soutien de ses professeurs de chimie et de biologie.

100 lauréats. Le programme Rise, conçu pour promouvoir une vie de service et d’apprentissage, offre à ses lauréats des bourses d’études, des services d’orientation professionnelle et des possibilités de subvention au-delà de l’université. La jeune élève de l’ASA a ainsi été sélectionnée comme lauréate du programme Rise. A noter que les lauréats Rise, venant des quatre coins du globe, font preuve d’excellence dans toute une série de disciplines. Sur plus de 50 000 candidats, 500 ont été sélectionnés comme finalistes et 100 comme lauréats.

La jeune représentante de Madagascar au programme Rise confie vouloir continuer à travailler sur son initiative de filtration de l’eau et espère pouvoir mettre en œuvre ces mesures à Madagascar. Ne voulant pas s’arrêter en si bon chemin, elle envisage déjà de se pencher sur la malnutrition, en mettant l’accent sur les compléments alimentaires.  

Hanitra R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *