Mondial : Un point de départ pour la CAN 2023


Dernier match sans enjeu comptable pour les Barea, ce dimanche. Cette rencontre peut, cependant, servir de préparation en vue des qualifications de la CAN 2023.

Mathématiquement parlant, il n’y a plus rien à espérer. Madagascar est définitivement éliminé de la course des barrages, avant la sixième et dernière journée des éliminatoires du Mondial 2022.

La réception de la Tan­zanie, ce dimanche à Maha­masina (16h), ne représente plus aucun enjeu comptable. Cependant, ce serait une erreur de prendre cette rencontre à la légère. Pour cause, elle peut constituer une rampe de lancement en vue d’une nouvelle aventure. L’aventure menant vers la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

« Dans deux ans, cette équipe est capable de faire des merveilles. Aujourd’hui, on est en apprentissage. Je suis un coach en apprentissage avec ce groupe qui a envie de progresser », a souligné Éric Rabe­sandratana, jeudi soir en conférence de presse d’après-match. Le sélectionneur appuie sur ses précé­dentes affirmations.

Comme quoi le véritable objectif de son équipe, c’est la CAN 2023. Les préparatifs de ce sommet continental débutent dès aujourd’hui. N’est-il pas préférable de prendre un élan dès 2021 ?

Test

Rabe pourra aligner une équipe complètement différente, ce dimanche, vu qu’il n’y a plus d’enjeu. Il aura l’occasion de tester les éléments, qui ont l’habitude de chauffer le banc. Il pourra ainsi identifier les joueurs capables d’aller chercher cette qualification pour la CAN 2023.

De leurs côtés, les habituels remplaçants auront une opportunité unique, afin de taper dans l’œil du sélectionneur et de le convaincre de leur potentiel. À eux de saisir cette chance pour booster les performances de la sélection malgache. Pour que cette dernière puisse conclure la campagne sur une bonne note. De sorte à atténuer la douleur engendrée par l’élimination. Bref, un ultime baroud d’honneur.

La recette de la gagne est simple pour les Barea. Plus d’efficacité, plus de réalisme et c’est dans la boîte.

« Si on avait été plus efficaces, le résultat aurait été différent», a relativisé le sélectionneur après la défaite contre le Bénin. Si Njiva et ses coéquipiers arrivent à corriger cet aspect du jeu, alors ils ne devraient avoir aucun mal à surclasser les Taïfa tanzaniens.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *