Conférence des évêques – Monseigneur Raharilamboniaina nouveau président


La Conférence des évêques de Madagascar a élu son nouveau bureau. Il sera présidé par Monseigneur Raharilamboniaina, évêque de Morondava.

T rois ans. Telle est la durée du mandat de monseigneur Marie Fabien Raharilambo­niaina, évêque de Morondava, fraîchement élu président de la Conférence des évêques de Madagascar (CEM). Il remplace à ce poste, le cardinal Désiré Tsarahazana.

L’élection de l’évêque de Morondava à la présidence de la Conférence épiscopale a été faite, mercredi, selon les informations. L’église catholique s’est, toutefois, gardée de l’officialiser au motif que la réunion de la CEM ne prendrait fin qu’hier. Aucune communication officielle n’a, toutefois, été faite, jusqu’ici. L’élection des nouveaux membres du bureau de la Confé­- rence des évêques a, toutefois, été confirmée par une information partagée sur la page Facebook de la présidence de la République.

«Les nouveaux membres de la Conférence épiscopale ont été officiellement présentés au président de la République, au palais d’Etat d’Iavoloha», rapporte la communication de la présidence de la Républi­que. Outre le nouveau président, monseigneur Fulgence Rabemahafaly, archevêque de Fianarantsoa, nouveau vice-président de la CEM, et mon seigneur Gabriel Randrianantenaina, récemment nommé évêque de Tsiroanomandidy, qui assurera le secrétariat général durant les trois prochaines années, ont également été présents, à Iavoloha. De même que le père Séraphin Rafano­- mezantsoa, qui est le secrétaire coordinateur.

Figure et porte-voix

Issu de l’ordre des Carmes, monseigneur Rahari­lamboniaina a été nommé évêque de Moron­dava, par le Pape Benoît XVI, en 2010, à l’âge de 43 ans, selon la publication d’un site d’information en ligne. Il sera la principale figure et porte-voix de la Conférence épiscopale durant son mandat. Un rôle qu’il a déjà assumé à quelques reprises puisqu’avant son élection à la présidence de la CEM, il en a été le vice-président. Sa dernière sortie médiatique notoire a été l’affirmation de l’opposition de l’Église catholique vis-à-vis à la proposition de loi sur l’Inter­ruption thérapeutique de grossesse.

La Conférence des évêques est l’entité qui pilote la vie de l’Église catholique à Madagascar. La CEM comprend, par ailleurs, plusieurs commissions qui touchent à différents domaines de la société et concernant différents sujets de la vie nationale. La politique, l’économie, ou encore, les questions sociales sont discutées au sein des commissions de la Conférence épiscopale. Outre des cas exceptionnels comme le débat concernant la proposition de loi sur l’ITG, les réunions périodiques de la CEM sont conclues par une déclaration sur la vie nationale. Toutefois, jusqu’à hier, rien n’a été publié.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *