Présidentielle – Rajaonarimampianina mobilise ses troupes


«L’homme est le nerf de la guerre». Des mots de Hery Rajaonarimampianina, ancien président de la République, samedi. Dans son discours d’anniversaire, l’ancien Chef d’État a affirmé que son parti, le «Hery vaovao ho an’i Mada­gasikara» (HVM), compte s’aligner à la ligne de départ de la prochaine élection présidentielle. Aussi, il en appelle à une mobilisation des membres pour préparer cette échéance politique.

«Le parti doit se préparer pour l’élection présidentielle à venir (…)», déclare l’ancien locataire d’Iavoloha. Le chef de file des Bleus concède que, comme toute entité politique anciennement au pouvoir, la traversée du désert n’est pas facile. Plusieurs membres du HVM, notamment, des ténors du parti ont quitté le navire depuis la défaite à la présidentielle de 2018. Le dernier en date à avoir officialisé sa décision de départ est Riana Andriamandavy VII, ancien sénateur et ancien ministre.

La première étape de la marche des Bleus vers l’élection de 2023, à entendre, Hery Rajaonarimampianina doit être «la réorganisation, balayer devant notre porte si le besoin s’en fait ressentir (…)». Un des points faibles du HVM, du temps, où il était au pouvoir, et même après a été le casting de ses membres. Le fait qu’une grande majorité aient quitté les rangs lorsque la défaite électorale se profilait à l’horizon le démontre.

Ratisser large

Dans différentes interviews, Rivo Rakotovao, coordonnateur national du HVM, a indiqué que la crainte de représailles, expliquerait, également, que les militants Bleus choisissent de «rester discrets». Ce sera la raison probable, pour laquelle Hery Rajaonarimampianina a lancé un appel à cesser les représailles politiques et à la libération «des détenus politiques», dans son allocution d’anniversaire.

Seulement, le fait que plusieurs anciens noms des Bleus aient rejoint les rangs des tenants du pouvoir actuel renforce l’idée que le HVM a été une mosaïque de politiciens relativement fragile. «Créer une structure de partie la plus solide possible ancrée sur ses valeurs et ses principes», est le but de la remobilisation claironnée par Hery Rajaonari­mampianina. Sur sa lancée, il a émis l’idée de ratisser large. Convaincre le plus d’allier possible est l’autre mission confiée par l’ancien président de la République à ses lieutenants au sein du HVM. Il pose, toutefois, la condition que les alliés partagent la vision et les valeurs des Bleus. «Cela peut être une plateforme. Le plus important c’est de commencer dès maintenant à travailler dessus», ajoute l’ancien Président. Pour mettre toutes les chances de son côté à la présidentielle de 2023, les Bleus semblent vouloir miser sur le principe que l’union fait la force.

«Tirons les leçons de nos faiblesses passées. Ayons un esprit de discernement», soutient Hery Rajaonarimampia­nina, laissant entendre qu’il faudrait séparer les bons grains de l’ivraie.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *