Première offensive pour l’alliance HVM-MTS – Midi Madagasikara


La présence du parti TIM dans le groupe Panorama relève de l’histoire ancienne.

Le groupe Panorama sort aussi de son silence et se démarque du RMDM, dans un contexte où la prochaine présidentielle de 2023 est déjà sur toutes les lèvres.

L’annonce a été lancée il y a quelques semaines. Ce samedi, les opposants vont organiser une conférence au Carlton Anosy. Le rendez-vous va aborder des sujets comme l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’économie, l’éducation ou la justice, selon les organisateurs. Le thème choisi annonce déjà la couleur, « Madagascar en marche arrière, comment sortir du gouffre? », et les interventions promettent des critiques contre le régime à l’image de la virulence des promoteurs de la rencontre, notamment Roland Ratsiraka, président national du parti Malagasy Tonga Saina, et Rachidy Mohamed, secrétaire général du parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara.

17 partis. La rencontre met en exergue cette alliance entre les partis HVM et MTS qui est en train de prendre forme. Depuis quelque temps, le secrétaire général du HVM flirte avec le parti de Roland Ratsiraka et finit par accoucher d’un projet qui prend l’allure d’une première offensive lancée contre le régime. Le duo HVM-MTS s’impose, en effet, en leader du groupe Panorama qui constitue l’autre aile de l’opposition. Plusieurs partis, entre autres, le Leader Fanilo, le MFM, le MTS ou le HVM et autres associations politiques, forment ce groupement d’opposants. En tout, le groupe Panorama compte 17 partis politiques, selon les partisans de Roland Ratsiraka.

Parti MMM. Pour avoir de l’envergure sur l’échiquier politique, Roland Ratsiraka et son parti Malagasy Tonga Saina  tisse alors son réseau. La perspective des prochaines échéances électorales n’est pas, non plus, très loin du viseur de ce parti. Le couple formé avec le HVM n’est donc pas le premier coup du MTS. Le parti avait déjà fait les yeux doux à Hajo Andrianainarivelo,  il y a quelques mois, Roland Ratsiraka avait annoncé publiquement son soutien à ce dernier. Il a défendu les réalisations de ce président national du parti Malagasy Miara-Miainga quand il était encore à la tête du ministère des Travaux Publics. Concernant les travaux d’entretien des routes, Roland Ratsiraka, qui a beaucoup parlé de l’état de la nationale 2 a tiré à boulets rouges sur la présidence de la République et épargné Hajo Andrianainarivelo de ses critiques.

Dos-à-dos. La formation du couple HVM-MTS témoigne également de la distance que le groupe Panorama compte prendre par rapport  à l’aile dure formée par la plateforme RMDM et les partisans de Marc Ravalomanana. Entre les deux principales formations, c’est loin d’être le grand amour car le courant n’est jamais assez bien passé pour former une opposition solide et unie. Le leadership de Marc Ravalomanana gêne la relation et perpétue, en effet, le dos-à-dos entre les deux plateformes.

Rija R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *