Mondial : Les Barea jouent banco


La sélection malgache doit impérativement gagner face au Bénin, ce jeudi soir à Cotonou. Les Barea vont jouer leur chance à fond, d’après les propos du sélectionneur en conférence de presse.

On respecte le Bénin. Mais si on est là, c’est pour gagner et prendre les trois points, a annoncé Ibrahim Amada, le capitaine des Barea, en conférence de presse d’avant-match, hier à Cotonou. L’objectif est clair pour la sélection malgache.

Comme quoi il n’y a pas de calcul à faire, pas de question à se poser. Soit ça passe, soit ça casse. Après, il faudra compter sur le facteur chance et espérer un match nul entre la RD Congo et la Tanzanie, dans l’autre rencontre du groupe J. Si jamais l’affiche entre Congolais et Tanzaniens se termine par un résultat différent, alors Madagascar sera éliminé de la course aux barrages du Mondial 2022.

Avant de défier les Écureuils du Bénin sur leurs terres, ce jeudi soir au stade de l’Amitié de Cotonou, les Barea restent sur une victoire devant la RD Congo. C’était le dimanche 10 octobre à Mahamasina.

«Ce succès à la maison nous a redonné confiance », a rajouté Amada. L’atmosphère morose, observée lors des débuts de ces éliminatoires, a disparu. Les joueurs semblent mieux dans leur peau. Moins stressé et plus confiant, ainsi peuton décrire le visage affiché par l’effectif aujourd’hui.

Coup de poker

Alors, comment le nouveau sélectionneur a fait pour arranger les choses ? « Au début de ces éliminatoires, on n’a pas eu les résultats qu’on voulait. On a essayé de mettre en place la dynamique qu’il faut. Puis, on a été récompensé face au Congo… L’état d’esprit à la CAN 2019 s’est perdu en cours de route. On a essayé de remettre ça en place », a expliqué Éric Rabesan­dratana. « On a beaucoup d’humilité. Mais ça n’empêche pas l’humilité. On a beaucoup d’ambitions. On va jouer notre chance à fond », a-t-il poursuivi.

Si l’on se fie aux propos du sélectionneur, la consigne sera toute aussi simple pour ce jeudi soir. C’est-à-dire attaquer, marquer et gagner. Pour ce faire, il compte sur un groupe « sain et talentueux », où « le talent doit se mettre au service du collectif ».

On s’interroge bien évidemment sur la composition qu’il va aligner. Surtout devant. Rabe pourrait réserver une ou plusieurs surprises aux Béninois, en alignant des attaquants différents par rapport à la première confrontation de septembre. Osera-t-il tenter un coup de poker ? Réponse ce soir à 17h heure béninoise, 19h heure malgache.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *