Viande bovine : Offre en baisse, envolée des prix et changement de mode de consommation – Midi Madagasikara


Les bouchers observent quelques difficultés ces derniers jours pour trouver de la marchandise à vendre. La raison évoquée par les bouchers est la grève des vétérinaires. En effet, après la grève d’avertissement de 48 heures du syndicat des docteurs vétérinaires de Madagascar au début de ce mois de novembre, et qui a conduit à la suspension de la signature des fiches individuelles de bovidés (Fib) par des vétérinaires, le syndicat a décidé de poursuivre la grève, et réclame toujours la libération de leurs confrères, incarcérés car suspectés d’être impliqués dans une affaire de blanchiment de bovidés. La poursuite de la grève a ainsi conduit à une diminution du flux de marchandises vers Antananarivo, même si durant les premiers jours de grève, les abattoirs continuent à fonctionner normalement. Les conséquences de la diminution du nombre de zébus arrivés jusqu’à Antananarivo, se font ressentir sur les étals des bouchers. Bien qu’encore visible sur le marché, la viande de zébu commence à observer une hausse des prix : autour de 16 000 ariary le kilo dans certains marchés de quartier, davantage dans les magasins de grande distribution. Face à la situation, une bonne partie des consommateurs change son mode de consommation en diminuant, une fois de plus, les quantités achetées, à défaut de pouvoir augmenter le budget. Nombre de ménages ont, d’ailleurs, déjà nettement diminué leur consommation de viande de zébu depuis longtemps et à mesure que les prix de la viande repartent à la hausse, les consommations baissent. Au grand désespoir des bouchers.

Hanitra R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *