Mondial : Morel est pressenti en défense centrale


Qui composeront la défense centrale des Barea, ce jeudi face au Bénin, puis dimanche face à la Tanzanie ? Vu que Boyer est incertain, Morel est pressenti pour être titularisé.

Le système de charnière centrale à trois défenseurs a parfaitement fonctionné face à la Répub­lique Démocratique du Congo, le dimanche 10 octobre à Mahamasina. Le trio Bapasy-Boyer-Mamy Gervais a bien contenu les assauts de Bakambu et consorts. Sauf que l’un d’entre eux est incertain aujourd’hui.

Bapasy et Mamy Gervais sont aptes. Par contre, Boyer serait blessé aux côtes. Les éléments du championnat réunionnais n’étaient pas encore arrivés à Cotonou, hier soir, au moment où nous mettions sous presse. De ce fait, on attend encore la confirmation officielle pour l’instant. Mais d’ores et déjà, il convient de se projeter sur la solution adéquate. « Je suis très content de retrouver Jérémy Morel », confie Éric Rabesan­dratana, hier après-midi.

Les propos du sélectionneur ne laissent que peu de doutes. Morel est pressenti pour compléter la défense à trois, si l’absence de Boyer est confirmée. Rabesandratana n’a jamais caché son admiration pour le joueur du FC Lorient.

Si le cas Boyer reste encore flou, celui de Yannick Pandor est fixé. Le jeune gardien du Racing Club de Lens reste en France. « Il y a un problème de passeport pour Pandor. On jouera avec deux gardiens contre le Bénin », regrette le sélectionneur. « On rajoutera un troisième portier une fois à Madagascar, en vue de la réception de la Tanzanie », poursuit-il.

Au complet

Le patron des Barea n’avait pas encore l’ensemble de son effectif en main, hier. Sont présents les pensionnaires du championnat domestique Naina, Rakool, Tsiry, Lalaina, Njiva; Amada, qui étaient dans le même vol parti d’Ivato; ainsi que les « Européens » Mathyas, Morel, Hery Bastien, Loïc, Marco, Bertrand et Hakim; sans oublier Paulin qui vient d’Égypte. Il manque encore Melvin, Nomena, Bapasy, Mamy Gervais, Métanire, Rayan, Gladyson, Fabrice et Arnaud.

Le premier entraînement complet devrait prendre place aujourd’hui. Soit la veille de la rencontre avec les Écureuils. « Contrairement au voyage au Congo, ça s’est mieux passé aujourd’hui. On reste dans les temps pour organiser les choses », précise Rabesandratana au sujet de la préparation du match contre le Bénin.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *