Comesa – Mission accomplie pour Madagascar


Le mandat de Madagascar à la tête du Comesa ( Common Marketing for Eastern and Southern Africa) touche à sa fin. Une mission bien remplie.

Tout est bien qui finit bien. Le mandat de Madagascar en tant que président du Comesa arrive à son terme. Il aura duré exceptionnellement cinq ans à cause de la pandémie du coronavirus. Entamé en 2016 à l’issue de la réunion des chefs d’État du Comesa tenue à Antananarivo en octobre 2016, il aurait dû se terminer l’année dernière mais la fermeture des frontières conjuguée au confinement l’a prolongé de fait. Avec le retour de la situation à la normale, le cycle reprend son cours habituel.

Ainsi après le 42e sommet inter-gouvernemental tenu en virtuel la semaine dernière, le ministère de l’Industrie, du commerce et de la consommation a organisé hier dans ses locaux à Ambohidahy, le conseil des ministres des pays membres en virtuel. C’est le ministre Edgard Razafindravahy qui a dirigé le conseil avec les représentants de douze pays sur les vingt-et-un membres en l’occurrence les Comores, l’île Maurice, la Tunisie, l’Egypte, le Kenya, la Zambie, le Zimbabwe, l’Érythrée, le Malawi, l’Ouganda, le Rwanda et le royaume d’Eswatini. En tout deux cent dix-huit personnes ont participé à ce conseil qui a duré toute une journée.

Exploit

L’objet du conseil est de valider le rapport du 42 éme sommet intergouvernemental tenu la semaine passée. Il s’agit d’un rapport volumineux de plus de deux cents pages. Il est réparti en cinq volets. Le transport, la communication et l’énergie composent le premier volet, les femmes se trouvent dans deuxième volet puis la justice, les banques et les échanges commerciaux.

Après d’âpres discussions, le conseil des ministres a validé les résolutions prises par le 42e sommet intergouvernemental. Un exploit pour le ministre Razafindravahy et son équipe étant donné qu’il n’était pas évident d’arriver à boucler ces résolutions dans un laps de temps assez court et avec tous les problèmes urgents que ce département doit gérer en ce moment. Les félicitations adressées au ministre Razafindravahy par ses homologues africains en témoignent.

L’étape suivante sera le sommet des chefs d’État du Comesa le 23 novembre au Caire. Le président de la République Andry Rajoelina devrait représenter Madagascar à cette réunion où se fera la passation de la présidence au pays hôte, l’Égypte.

Le Comesa offre une opportunité importante au pays membre dans les échanges commerciaux avec une plateforme regroupant 583 millions de consommateurs. Autrement dit un marché capable d’absorber tous les produits exportés par Madagascar et qui disposent également des produits dont les Malgaches ont besoin. Certains pays comme l’Égypte, l’Afrique du Sud ont des échanges commerciaux assez importants avec Madagascar.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *