Rentrée universitaire – Les bacheliers 2021 exclus


La rentrée universitaire 2021-2022 s’est faite sans les bacheliers de la session 2021. Des Mentions de l’université d’Antananarivo ont reporté à une date indéterminée les dates de concours d’entrée.

Pas de place pour les nouveaux bacheliers à l’université. L’université d’Antananarivo a décidé de ne pas recevoir les bacheliers de l’an 2021, à la rentrée universitaire 2021- 2022 qui débute en ce mois de novembre. « Faute d’infrastructures, il n’y aura pas de nouveaux bacheliers parmi le niveau L1 (Licence niveau 1). Nous sommes déjà à mille deux cents étudiants pour le niveau L1. Les salles seront saturées, si nous en rajoutons. D’ailleurs, les enseignants membres du syndicat d’Enseignant-chercheur et chercheur-enseignant de l’enseignement supérieur (Seces) ont déjà annoncé qu’ils abandonnent les heures complémentaires. Les enseignants ne seront pas suffisants, s’ils mettent en application cette déclaration », indique une source au sein de la Faculté des Sciences, hier.

L’École normale supérieure (ENS) d’Antananarivo à Ampefiloha, ayant, déjà fixé ses dates de concours d’entrée, informe du report de ses dates, dans un affichage sur son portail. « Il n’y a pas de réception de dossiers. Les annexes 1-2-3 ne sont pas encore en vente. Nous vous informerons, ultérieurement, sur les dates du concours d’entrée », peut-on lire sur cette affiche. Les dates de concours d’entrée à l’ENS, prévues pour le 17 et le 18 novembre sont, ainsi, reportées à une date ultérieure.

Une année blanche

Les nouveaux bacheliers sont abattus. « Nous allons, certainement, passer une année blanche. Les bacheliers de 2020 n’ont pu commencer les études supérieures, qu’un an après la proclamation du résultat de l’examen du baccalauréat. Nous risquons, aussi, d’attendre un an, comme cela a été leur cas », regrette Notahiana, un bachelier de la session 2021. Pour ne pas passer une année blanche, ces étudiants ont pour options l’inscription dans les formations professionnalisantes de quelques facultés, comme celles de l’École supérieure Polytechnique d’Antananarivo et de la Mention Sociologie, ou l’inscription dans les instituts privés.

Mais les quarante mille nouveaux diplômés à Antananarivo ne seront pas tous reçus dans les instituts privés et dans les formations professionnalisantes de l’université d’Antananarivo. Les places sont limitées. La prochaine rentrée est indéterminée. L’université d’Antananarivo n’a précisé aucune date. Une nouvelle recrudescence de la maladie à coronavirus peut perturber le calendrier universitaire.

 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *