Infrastructures scolaires : Plus de 70 écoles « manara-penitra » opérationnelles, 366 en cours de construction – Midi Madagasikara


Elles ont beaucoup contribué dans la construction du nouveau lycée d’Ankaraobato.

Les travaux de construction de plus d’une centaine d’infrastructures scolaires « manara-penitra » sont sur de bons rails. Le premier lycée public d’Ankaraobato n’en fait pas partie mais les infrastructures répondent aux normes de qualité requises selon le ministère de l’Education nationale.

Éducation pour tous. C’est dans ce sens que le ministère de l’Education nationale (MEN) multiplie actuellement la construction des infrastructures scolaires au profit de milliers d’élèves. C’est durant l’inauguration de l’École primaire publique (EPP) à Antoby Atsimo, dans la circonscription scolaire d’Ambohidratrimo que le ministre de tutelle, le Dr Marie Michelle Sahondrarimalala a annoncé les avancées en matière de constructions de « sekoly manara-penitra ». Elle a indiqué dans la foulée que 70 établissements scolaires sont déjà construits jusqu’ici et sont déjà opérationnels si 366 autres sont en cours de construction. Des efforts seront déployés pour que les travaux soient achevés dans les plus brefs délais. Hier encore, elle était dans la commune d’Ankaraobato à Antananarivo Atsimondrano pour inaugurer le premier lycée public de cette circonscription. « C’est un projet qui consiste à construire un bâtiment scolaire composé de six salles de classe et de deux bureaux administratifs avec les mobiliers scolaires y afférents sans oublier la mise en place d’un espace vert », a-t-elle expliqué.

Allègement. Auparavant, cette commune ne disposait pas de lycée. Ainsi, les jeunes qui ont obtenu le BEPC étaient obligés de parcourir jusqu’à une trentaine de kilomètres chaque jour pour pouvoir poursuivre leurs études secondaires. Certains rejoignent le centre-ville et d’autres continuent leurs études auprès des lycées des communes avoisinantes. « Nous enregistrons actuellement 164 inscriptions. Chaque salle de classe fraîchement construite peut accueillir 50 à 60 lycéens », selon à son tour le proviseur de ce lycée, Mihaja Rakotomanana. Le maire de la commune d’Ankaraobato, Herinjato Ramamenosoa quant à lui n’a pas manqué de remercier toutes les parties prenantes qui ont apporté leur contribution dans la réalisation de ce projet. « La construction des écoles de proximité est notre objectif pour qu’aucun élève ne soit oublié. Nous sollicitons encore l’appui de nos partenaires car cette commune ne dispose pas encore d’un lycée technique », a-t-il souligné.

Élan de solidarité. Ce projet a vu le jour grâce à l’appui financier du gouvernement japonais à hauteur de 315 500 000 ariary. Il entre dans le cadre du programme de coopération japonaise  « dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine ». C’est un système d’aides du Japon qui soutient directement les activités de développement menées par les ONG ou les collectivités locales pour assurer les divers besoins des populations locales. « A travers ce programme, nous avons mis en œuvre plus de 200 projets à Madagascar de 1989 jusqu’à présent, dont environ 80 dans le domaine de l’éducation », selon à son tour l’Ambassadeur du Japon, Yoshihiro Higuchi. Il a également réaffirmé à l’occasion son engagement de continuer d’accompagner les autorités malgaches dans leurs efforts pour promouvoir l’accès à l’éducation à Madagascar.

Narindra Rakotobe





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *