La Banque centrale prévoit un taux de croissance de 5,4% en 2022


Dans sa note de conjoncture économique, la Banque centrale de Madagascar prévoit un taux de croissance de 5,4% en 2022. Un taux qui ne devrait pas différer de celui prévu dans la future loi de finances que les parlementaires devraient examiner et adopter dans les jours et semaines à venir, dans le cadre leur deuxième session parlementaire ordinaire. Cette croissance assez importante proviendrait de l’amélioration de l’environnement économique dans le pays après une reprise des activités qui sont sur la bonne voie au cours du deuxième trimestre de cette année.

Dans ses études et prévisions, la BCM indique que les « dernières prévisions économiques tablent sur un taux de croissance de l’ordre de 3,5% pour cette année », alors que la situation de l’année précédente fortement marquée par la crise sanitaire indiquait un taux de croissance négatif. « L’économie malgache a retrouvé le chemin de la reprise », martèle cette institution financière du pays. Ce, malgré des tensions inflationnistes perceptibles tant au niveau national qu’à l’échelle internationale.

En termes de perspectives pour Madagascar, « les paiements extérieurs bénéficieraient de la reprise des activités économiques », estime la BCM. « Les exportations et importations, ainsi que les flux d’investissements directs étrangers sont en bonne voie de rémission pour 2021 et 2022. Dans ce sens, la reprise des activités dans l’industrie extractive en général, le regain du prix du nickel et du cobalt, ainsi que la dynamique positive de la demande internationale en voitures électriques profiteraient au secteur minier ».

Pour une économie nationale basée entre autres sur le tourisme, la réouverture des frontières annoncée par le gouvernement « favoriserait d’autant plus le rétablissement du secteur tourisme », analyse la Banque centrale.

Grosso modo, la Banque centrale de Madagascar, mise sur une « poursuite de la tendance à l’accélération de la croissance des agrégats monétaires » dans le pays. « Les projections donnent une estimation de la croissance annuelle de la monnaie autour de 17,0 % en 2021 et 2022. Outre la progression des crédits bancaires, les opérations de l’État seraient la source principale de l’expansion de la monnaie en 2021. Pour 2022, la croissance de la monnaie serait tirée à la fois par la reconstitution des avoirs extérieurs de BFM et la bonne tenue des créances bancaires sur l’économie. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *