Forces armées – L’AMCF en conférence régionale


Durant deux jours, l’Association of Military Christian Fellowships (AMCF) a tenu sa conférence régionale, pour la zone Sud de l’Afrique, sous la houlette des responsables de la hiérarchie militaire de Madagascar.

La conférence régionale à laquelle 14 pays ont participé s’est déroulée en visioconférence au Cemess Soanierana, en raison de la crise sanitaire mondiale. Le lancement de la conférence régionale s’est déroulé en présence du Secrétaire général du Ministère de la Défense nationale, le Vice-Amiral Ranaivoseheno Antoine de Padoue et du Chef de l’état-major des Armées, le Général Sahivelo Lala Monja Delphin. Une façon pour les chefs militaires d’accorder une importance particulière à cette réunion internationale plutôt particulière au sein des armées.

La deuxième journée de la conférence régionale a été marquée par une séance de formation à l’endroit des épouses de militaires, à propos du rôle qu’elles devraient tenir au sein de leur famille en particulier et au niveau de la nation en général.

L’actuel président de l’AMCF, le général sri lankais, Srilal Weerasooriya, est intervenu lors du lancement de la conférence régionale. Il a rappelé l’importance de l’union dans la foi et du soutien mutuel parmi les membres de l’association internationale, présente actuellement dans plus de cent cinquante pays du monde, tout en réitérant la nécessité de soutenir autant que faire se peut les convictions de l’AMCF.

Il a été rappelé lors de la conférence que « les membres de l’association, à travers le monde, encouragent les hommes et les femmes de service chrétien à appliquer les enseignements de Jésus dans leur vie personnelle et professionnelle ».

À noter que c’est en 1930 que l’AMCF a été constituée par des militaires chrétiens issus de quatre pays: l’Alle­magne, la Grande-Bretagne, la Hollande et la Suède, si, comme il a été rappelé aussi lors de la conférence que l’initiative a trouvé principalement ses origines dès 1851 quand un officier britannique en mission en Inde a décidé de réunir des militaires sur place pour une formation basée sur la foi, la prière et la bible. Ces premiers rassemblements avaient débouché sur la mise en place, plus tard, de l’Union chrétienne des officiers britanniques et l’Association des lecteurs de la Bible des soldats et des aviateurs.

Un effectif important

Actuellement, plusieurs dizaines de milliers de militaires se regroupent au sein de l’AMCF à travers ses démembrements régionaux dirigés par un vice-président régional. La branche francophone de l’association sur le continent africain est actuellement sous la direction de son vice-président, le colonel camerounais Daniel Njoya. La section Sud de l’Afrique est en outre dirigée par le vice-président, le capitaine Peter Louwrens.

L’un des objectifs de cette organisation internationale est ainsi de « promouvoir le développement des fraternités chrétiennes militaires dans le monde entier ». Madagascar fait partie depuis des décennies des pays qui comptent un grand nombre de militaires chrétiens. D’où la participation active d’officiers et militaires ainsi que de leurs épouses à la conférence régionale de l’AMCF. À noter, en effet, que pour certains pays, l’effectif des membres se compte sur les doigts de la main pour les premiers regroupements. La dernière conférence mondiale de l’association a déjà permis de réunir une centaine de pays si la première réunion internationale a concerné quatre pays seulement.

Aujourd’hui, trois organisations, à savoir l’Associa­tion for Christian Conferences, Teaching, and Service (ACCTS), le Military Minis­tries International (MMI) et le Mission Support Organi­zation (MSO) soutiennent les actions de l’AMCF à travers le monde. Des rencontres, des formations et des échanges d’expériences ainsi que des encouragements mutuels sont régulièrement organisés. Il a été également rappelé lors de la conférence régionale que les membres cherchent à « vivre pour Christ et à avoir un effet positif sur leurs nations en vivant leur foi en lui, tout en servant leur pays dans les forces armées ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *