Ville de Toliara – Des constructions en dur détruites


Sans état d’âme. Une dizaine de commerces, essentiellement des débits de boissons et épiceries, longeant la clôture du local de la Préfecture de Toliara, au jardin de la mer, ont été détruits par des éléments de la Commune urbaine de Toliara hier de bon matin. Des constructions en dur qui n’ont pas obtenu la pitié des gros véhicules dévastateurs.

Des propriétaires ont fustigé les représentants de la commune urbaine de Toliara, en l’occurrence les deux adjoints au maire, présents sur les lieux. Un étranger marié à une malgache, propriétaire de l’un des box détruits en avait ouvertement après Patrick Manasoa, un des adjoints au maire.

« C’est vous qui nous avez donné l’autorisation de construire ici et c’est vous-même qui venez détruire notre propriété » s’est-il exclamé. L’épouse a couru dans tous les sens, cherchant un responsable à blâmer face à l’ampleur des dégâts. « Vous ne nous avez même pas donné le temps de faire un appel auprès du tribunal car tout a été orchestré pour que cette décision tombe en ce long week-end de Toussaint » a-t-elle lancé.

Sylvain Laha, adjoint au maire, explique que les autorisations de construction sur ces lieux sont temporaires et ne doivent pas être des constructions en dur. Seules les constructions éphémères et en bois ou en autres matériaux, et non en dur, obtiennent des autorisations.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *