Un trafic de corail noir tourne court


Les gendarmes ont débusqué un trafic de corail noir. Un trentenaire a été arrêté et sa marchandise saisie.

Un trafic de corail noir a été porté au grand jour à Farafangana. En effectuant un contrôle à la hauteur d’Amporoforo, à quelques encâblures de l’agglomération centrale de la région Atsimo Antsinanana, les gendarmes ont intercepté un taxi-brousse de marque Mercedes Sprinter. Lors des fouilles qui s’ensuivaient, ils ont mis la main sur 73 kilogrammes de corail noir. Le véhicule de transport en commun venait de Vangaindrano. Il faisait route vers Tana lorsque les forces de gendarmerie l’ont intercepté sur base d’informations. De source auprès du groupement de la gendar­merie de la région Atsimo Atsinanana, des renseignements qui leur ont été communiqués par un informateur anonyme ont permis de prendre le trafic à contre-pied.

Un dispositif a été mis en place au point de passage à Amporoforo et comme la gendarmerie s’y attendait, ils ont immobilisé le taxi-brousse dont les signalements correspondaient à ceux indiqués.

Brouillage de pistes

Ayant coopéré avec les forces de gendarmerie, le chauffeur du véhicule de transport en commun a facilité la localisation de la marchandise prohibée et l’identification du propriétaire.

Soumis au feu roulant des questions, ce dernier a affirmé avoir emprunté le taxi-brousse depuis Vangaindrano. Il allait l’acheminer à Tana pour le revendre lorsque les forces de gendarmerie l’ont stoppé dans son élan. Lorsque les gendarmes lui ont tiré les vers du nez, il a fait savoir que le corail allait être vendu à 200 000 ariary le kilogram­me et qu’apparemment, il aurait déjà trouvé preneur.

Après ce coup de filet, la marchandise a été saisie. Le propriétaire est pour sa part placé en garde-à-vue. L’individu arrêté est âgé de trente-huit ans. Il est originaire de Tolagnaro. à la lumière des premiers éléments de l’enquête, le corail a été de visu rassemblé dans la région Anosy. Pour mieux dérouter les contrôles routiers, il a pris la route nationale 12 A qui débouche à Vangaindrano, d’où il a embarqué à bord d’un véhicule de transport en commun. Hier, le présumé trafiquant était en passe d’être traduit devant le parquet près tribunal de première instance à Farafangana. La décision judiciaire est attendue.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *