Affaire Danil Radjan -Vers la tenue d’un nouveau procès


Un nouveau procès relatif au meurtre de Danil Radjan devrait normalement se tenir prochainement. Les accusés avaient déjà été acquittés une première fois mais le verdict a été rejeté par le ministre de la Justice.

Un nouveau round dans le duel entre Lionel Lelièvre et la famille Radjan devra à nouveau se tenir bientôt devant le tribunal. Le premier, ancien légionnaire français devenu opérateur économique spécialisé dans le gardiennage et la sécurisation à Madagascar, est accusé d’avoir commandité le meurtre de Danil Radjan un des membres de la famille Radjan. Lors d’un premier procès en cour criminelle au mois de juin, il avait déjà obtenu une première victoire en ayant été acquitté avec ses trois autres co-accusés malgaches, faute de preuves. Mais sur ordre du ministre de la justice de l’époque, ils ont été ramenés en prison et le verdict cassé. Selon nos informations, un nouveau procès est programmé pour bientôt, qui sera certainement un des procès les plus suivis de cette fin d’année.

Lors du premier procès, une preuve vidéo qui montrerait les accusés durant l’acte qu’ils auraient commis a été très attendue mais il n’en fut rien. Cette fois-ci, le débat public risque encore d’être plus intéressant et enrichissant et le tribunal très attendu dans son verdict, notamment par rapport à une éventuelle pression qui pourrait venir d’en haut, pour l’intérêt de l’une ou l’autre des parties.

Des affaires louches

Difficile également de ne pas faire le rapprochement entre cette affaire et les récentes informations très accablantes qui ont circulé sur les Radjan. Les dernières en date sont celles relayées par un journaliste réputé comme étant proche du pouvoir, n’hésitant pas à les citer dans des affaires louches telles que du kidnapping et le trafic d’or. D’ailleurs, ce même journaliste avait même avancé la possibilité que le tumultueux passé et la réputation de la famille ne seraient sans doute pas des faits étrangers à ce meurtre.

Les yeux sont également rivés sur les médias qui avaient déjà condamné à l’avance et sans aucune retenue les accusés, bien avant la tenue d’un procès. Un accusé est toujours considéré comme innocent jusqu’à ce qu’un verdict de justice confirme sa culpabilité. C’est l’une des bases enseignées à l’école de journalisme de faits divers et dans ce domaine, ce procès Danil Radjan doit certainement servir d’exemple aux étudiants et mêmes aux professionnels.

 

 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *