Scoutisme : Nouveau mandat, nouveaux défis – Midi Madagasikara


Un nouveau mandat et une année pédagogique qui s’annoncent pleins de défis pour les Eclaireuses et Eclaireurs unionistes de Madagascar. 

Un culte religieux pour débuter le nouveau mandat 2021-2024 au sein du mouvement scout Eclaireurs et Eclaireuses unionistes de Madagascar (Mpanazava sy Tily Eto Madagasikara), ainsi que la nouvelle année pédagogique 2021-2022 s’est déroulé dimanche dernier, 31 octobre 2021 au temple FJKM Isotry Fitiavana, où la nouvelle équipe nationale a été présentée officiellement. Il s’agit de Haja Rakotonarivo (Ara Mientana), président du comité directeur ; Miora Andrianarison (Vorombola Milamina) pour les Eclaireuses (Mpanazava Eto Madagasikara ou MEM) ; Toky Rahaingo (Tantana Mikolo) pour les Eclaireurs (Tily Eto Madagasikara ou TEM), et de Jamoka Mahery, président du groupement des anciens scouts au sein des Eclaireuses et Eclaireurs (Fikambanan’ny Mpanazava sy Tily Tranainy ary Sakaiza ou FMT2S).

Vision 2023. Pour les Eclaireurs, en particulier, le mouvement a réuni, samedi dernier, 30 octobre 2021, au « Tranombitsika » – lieu de réunion nouvellement construit par les Eclaireurs unionistes de Madagascar à Antsahamarofoza – 29 présidents de comités de districts à travers toute l’île et venant de l’extérieur, ainsi que l’équipe dirigeante au niveau national. C’est à cette occasion qu’a été expliqué le nouveau slogan pour le nouveau mandat : « Ny hazo no vanon-ko lakana… », tiré du proverbe malgache « Ny hazo no vanon-ko lakana, ny tany naniriany no tsara » relatant l’importance de l’éducation acquise dès le jeune âge et qui fera d’un jeune un adulte accompli et responsable.

Ce nouveau mandat qui débute sera également chargé de défis, notamment celui de la vision du scoutisme au niveau mondial, adoptée en Slovénie en 2014 lors de la 40e Conférence mondiale du scoutisme. Une vision visant à faire du scoutisme, d’ici 2023, le principal mouvement éducatif pour les jeunes dans le monde, permettant à 100 millions de jeunes de devenir des citoyens actifs, capables d’apporter un changement positif au sein de leur communauté et dans le monde, sur la base des valeurs partagées.

80 ans d’existence. Quant aux Eclaireuses, la vision de la présidente nationale pour son mandat de trois ans, consiste à faire du MEM un mouvement fort, digne témoin de Jésus Christ, donnant une valeur particulière aux fillettes et aux jeunes filles, et contribuant au développement durable. Rappelons que « Mpanazava Eto Madagasikara » rassemble actuellement 53.000 membres. Ce mouvement scout féminin se fixe un objectif d’amélioration de l’aspect pédagogique, de l’éducation et de la formation prodiguées à ses membres, avec en perspectives des descentes fréquentes des équipes dirigeantes vers les structures de base. Ce, avec la même conviction qu’auparavant en matière d’engagement dans les domaines de l’environnement, la scolarisation des enfants, la lutte contre la violence, et la nutrition. Et à l’heure où l’on commence à se relever des assauts de la pandémie de Covid-19, les “Mpanazava” entendent combler les brèches laissées par cette pandémie au sein du mouvement. A noter enfin que « Mpanazava Eto Madagasikara » célèbre cette année sa 80e année d’existence, et projette à cette occasion, de concrétiser la construction de son nouveau siège à Ambalavao Atsimondrano.

Hanitra R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *