Naina, une fierté du grand Sud ! – Midi Madagasikara


Jules Soranantenaina espère monter en galon dans la défense des Barea.

De Fianarantsoa à Ilakaka en passant par Ihosy et bien entendu à Toliara, on ne parle que de cette sélection de Naina chez les Barea.

Un parcours qui n’était pas facile car avant de faire partie des Jeunes Footballeurs du Capricorne, il a été au FC Ilakaka pour aller ensuite à Fianarantsoa chez Zanakala avant de revenir à Toliara grâce à Franklin Andriamanarivo qui voyait en lui le patron de la défense des JFC. « C’est une fierté pour toute la région du Sud de Madagascar », clame haut et fort le président de la Ligue Atsimo-Andrefana, Regis. Une euphorie qui trouve son explication par le fait que cela fait longtemps qu’on ne voyait plus l’ombre d’un Tuléarois en équipe nationale. Les derniers remontent au temps de Tofu et Éric devenus Majungais par nécessité après leur transfert à l’AC Sotema. Toliara avait pourtant connu une situation euphorique avec les sociétaires du Corps Enseignant avec Maître Kira, le regretté Mosa ainsi que Ravalitera, le gardien Jean Claude mais aussi d’autres joueurs truffés de talent comme en regorge cette région avec un point commun, une hargne et une volonté bien antandroy avec ce que cela suppose d’authentique force de la nature. Et c’est ce qui fait le point fort de Jules Soranantenaina, le nom à l’état-civil de Naina. Au-delà des réalités du terrain, le choix de Naina prouve qu’il n’y a plus d’état d’âme au sein du staff technique des Barea et même de la FMF tout court. Seuls les meilleurs sont pris. Mieux encore, Éric Rabesandratana a rayé de sa liste ceux qui ont inventé des excuses pour ne pas venir. Et jusqu’à preuve du contraire, on ne verra plus Carolus et Anicet chez les Barea. Et la liste n’est apparemment pas close.

Clément RABARY





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *