Cinq personnes prises en otage durant un vol de bœufs – Midi Madagasikara


La prise d’otage est devenue monnaie courante chez les “dahalo”. Ils la pratiquent soit pour augmenter leurs gains à travers la demande de rançon, soit pour couvrir leur fuite. Heureusement, les forces de l’ordre font le nécessaire pour lutter contre ce fléau dans les milieux ruraux. Ce cas qui a sévi dans le village d’Andoharano, “fokontany” Bekily, commune Antsoha, district Belo-Tsiribihina en est un exemple. La nuit du 25 au 26 octobre, des “dahalo” munis d’armes à feu ont enlevé une femme et quatre autres personnes dont des enfants après avoir volé les bœufs d’un éleveur dans le village. Avisés de ces faits, six gendarmes de la brigade d’Antsoha se sont dépêchés sur les lieux pour engager la poursuite des malfaiteurs avec l’appui des membres du “fokonolona”. Ayant aperçu les poursuivants qui sont venus en masse, les fugitifs ont pris la fuite en abandonnant les bœufs et leurs otages derrière eux. Ainsi, les cinq personnes dont la femme du propriétaire des bœufs volés fûrent libérées saines et sauves grâce à la rapidité de l’intervention des forces de l’ordre. C’est pourquoi, la gendarmerie nationale veut inciter les villageois, ainsi que l’ensemble de la population, à ne pas hésiter à aviser les forces de l’ordre dès qu’il y a des actes de banditisme ou des cas suspectés d’en être.

T.M.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *