Mondial 2022 : Rabe poursuit le rajeunissement des Barea


Quatre nouveaux jeunes intègrent les Barea, en vue de la clôture des éliminatoires du Mondial 2022. Deux viennent de France et les deux autres évoluent en championnat domestique.

Yannick Pandor du RC Lens chez les gardiens (20ans); en défense Nomena Andrian­tiana du Marignane Gignac FC (19 ans) et Jules Solonan­tenaina du JFC (18 ans) ; et au milieu Koloina Razafin­dranaivo du CFFA (19 ans). Voilà les quatre nouveaux venus chez les Barea, en vue des deux dernières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. La convocation de ces nouveaux talents répond à l’impératif de rajeunissement de l’effectif.

« On a besoin d’apporter du sang neuf. On intègre de nouveaux éléments au fur et à mesure. Cependant, il n’y a pas de gros changement brusque pour éviter de déséquilibrer l’équipe », a précisé Éric Rabesandratana, hier à Isoraka. Le sélectionneur des Barea a dévoilé sa liste au cours d’une visioconférence de presse au siège de la fédération. Il a présenté un groupe comptant vingt quatre noms.

Yannick et Nomena évoluent en France. Ils jouent en division National 2. Nomena a notamment bénéficié d’une formation de choix à l’Olympique de Marseille. Ce sont deux éléments prometteurs, qui disposent d’une bonne marge de progression. La convocation du Lensois pousse notamment vers la sortie le portier de l’AS Adema, Nina Rakotohasimbola.

Pour sa part, Naina participe actuellement à la Poule des As à Toamasina. Si le JFC a atteint cette dernière phase du championnat de Madagascar D2, c’est en grande partie grâce à sa solidité en défense.

Vague

Pareil pour Rakool. Il fait partie de l’ossature du CFFA. Il était l’un des acteurs principaux dans la victoire en coupe nationale, qui a débouché sur la première participation à la Coupe de la CAF du club d’Andoharanofotsy.

Le patron des Barea a aussi évoqué l’objectif pour le déplacement au Bénin, le jeudi 11 novembre à Cotonou, et la réception de la Tanzanie, le dimanche 14 novembre à Mahamasina : « La victoire contre la RDC a redonné une dynamique à notre parcours et redonné du baume au cœur (ndlr : 1-0 à Mahamasina, dimanche 10 octobre). On a envie de surfer sur cette vague ».

Après cette confrontation avec les Congolais, Rabe­sandratana s’était montré clair sur un point. Comme quoi il ne convoquera plus les joueurs qui ont refusé de venir. Il a tenu parole.

Abel Anicet Andrianan­- tenaina et Carolus Andria­mahitsinoro ne figurent plus dans sa liste. De ce fait, le brassard de capitaine sera confié à Ibrahim Amada ou à Pascal « Bapasy » Razakanantenaina.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *