Les violences envers les enfants en hausse


L’enquête MICS 2018 a indiqué que près de neuf enfants sur dix sont victimes de violences. Les enfants entre 1 à 14 ans sont les principales victimes de châtiments corporels. 10% des violences sont d’une forme sévère. C’est ce qui a été rappelé durant la deuxième congrès de l’Ordre national des psychologues axé sur le thème de la prise en charge de l’enfant au Carlton, hier.

La violence envers les enfants a surtout augmenté durant la période de pandémie, selon encore ce t te enquête. Dans cette même enquête, 47% des enfants entrent dans le milieu du travail. Les psychologues constituent un élément clé dans la prise en charge des enfants victimes.

« Dans le cadre de cette prise en charge, nous avons deux étapes à faire, l’une consiste à la sensibilisation et la prévention sur les formes de violence et les risques et les causes qui en découlent. Dans la prise en charge psychologique, nous essayons d’être plus à l’écoute afin que la victime ne soit pas traumatisée à vie », indique Koloina Andrianilaina, psychologue clinicienne et présidente de l’Ordre des psychologues.

Durant la présentation, la prévention a été mise en avant par les responsables. Actuellement, les psychologues sont en sous-effectif. « Nous ne sommes que trente neuf psychologues à travailler dans toute la grande île, dont la majorité dans la capitale », enchaîne le responsable. La prise en charge des victimes se fait en collaboration avec plusieurs entités, dont les différents ministères.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *