Des cas de Covid-19 importés détectés


Le ministère de la Santé publique affirme l’existence de deux cas de Covid-19 importés. La résurgence de l’épidémie n’est pas écartée, la couverture vaccinale est trop faible.

Deux personnes qui ont débarqué, récemment, à Madagascar sont testées positives à la Covid-19. L’annonce a été faite durant une conférence de presse sur la vaccination anti-Covid, au siège du ministère de la Santé publique à Ambo­hidahy, hier.

« Ces cas importés suivent déjà un traitement et sont confinés. Il n’y a pas de résultat qui affirme le type de variant, pour le moment », indique le Dr Manitra Rakotoarivony, directeur de Promotion de la santé. Ces porteurs du virus sont, probablement, des voyageurs en provenance de l’Europe.

En tout cas, le ministère affirme qu’ils ne font pas partie des passagers du vol Air Mauritius, qui a débarqué à Ivato, samedi, lors de la réouverture officielle des frontières pour les vols commerciaux régionaux.

Le plus grand souci des professionnels de santé, c’est l’importation du variant Delta. Il est plus contagieux et plus résistant. Si jamais cette souche circule à Madagascar, les hôpitaux risqueront, à nouveau, d’être pleins et les professionnels de santé seront, à nouveau, débordés. La couverture vaccinale contre la Covid-19 est encore très faible, malgré la disponibilité des vaccins.

Un peu plus de 2% des personnes de plus de 18 ans ont été vaccinées, depuis le mois de mai, soit, trois cent vingt-cinq mille sur quatorze millions de personnes. L’immunité de la grande majorité des personnes considérées comme vulnérables au virus de Covid-19, est aussi faible. « Seulement 2% des personnes de plus de 55 ans ont été vaccinées. Maladie ingrate, le risque de développement de sa forme grave est élevé chez les personnes âgées, les diabétiques, les hypertendus », alerte le Dr Rivomalala Rakotonavalona, directeur du Programme élargi de vaccination (DPEV). Le ministre de la Santé publique, le professeur Zely Randriamanantany, a déjà déclaré la nécessité de protection de tous, avec cette réouverture des frontières. Le taux de couverture vaccinale doit augmenter.

Le ministère de la Santé publique adopte de nouvelles stratégies pour augmenter le nombre de vaccinés. « Nous allons identifier les personnes âgées et vulnérables au niveau de chaque communauté.

Nous allons nous rapprocher d’elles pour qu’elles puissent se faire vacciner, si elles le souhaitent », enchaîne le Dr Rivomalala Rakotonavalona. La vaccination ne sera plus, par ailleurs, concentrée dans les grandes villes. Les vaccins seront disponibles, au niveau de tous les centres de santé de base (CSB).

La population aura l’embarras de choix. Le Dr Rivo­malala Rakotonavalona annonce l’arrivée d’autres doses de vaccin, à savoir, l’Astrazeneca, le Janssen, le Sinopharm et le Pfizer, prochainement. « Tous les vaccins que nous utilisons et utiliserons protègent contre tous les variants de la Covid-19 », rassure le Pr Jean Andriantsoa de l’Académie nationale de médecine (ANM).

Enfin, les gestes barrières doivent être maintenus. « Variant ou pas, la Covid-19 peut être mortelle, lorsque nous ne nous protégeons pas et lorsque nous ne sommes pas immunisés. », indique le Dr Manitra Rakotoarivony.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *