Le premier vol officiel d’Air Austral prévu à partir du mardi 26 (…)


Madagascar ouvre officiellement ses frontières à partir de ce samedi 23 octobre pour les vols en provenance de l’Océan Indien, principalement de l’île Maurice et de La Réunion, conformément aux décisions prises en conseil des ministres deux semaines plus tôt. Les passagers en provenance de l’Europe sont attendus sur le sol malgache à partir du 6 novembre.

Le plan de vol et le planning de ces deux compagnies aériennes ne prévoient pourtant pas pour l’instant de vol à destination de la Grande île. Sur son site, la compagnie aérienne réunionnaise annonce son premier vol pour Madagascar, le 26 octobre prochain. « Après Mayotte et l’île Maurice, posez vos bagages à Tananarive dès le 26 octobre 2021 », indique Air Austral. Air Mauritius, a pour sa part annoncé ses premiers vols pour la capitale malgache à partir du 2 novembre prochain. Ce, à raison de deux vols par semaine.

En attendant, tous les acteurs du transport aérien à Madagascar, les autorités sanitaires du pays se montrent très actifs pour assurer cette réouverture partielle des frontières malgaches, en vue notamment d’une relance des activités économiques dans le pays. « Chaque jour, nous unissons nos efforts pour optimiser les ressources opérationnelles, tout en garantissant un parcours assez fluide aux passagers », indique, entre autres, une responsable auprès de l’Aviation civile de Madagascar, qui ajoute que « Il est entendu que la bonne application des mesures sanitaires déjà mises en place au sein des aéroports figure parmi nos priorités ».

Le ministère des Transports et de la Météorologie multiplie pour sa part la campagne de sensibilisation des futurs visiteurs de la Grande île sur les procédures en vigueur, et à adopter sur l’île pour réduire les risques de propagation du virus (Covid-19) pour la réouverture des frontières. C’est le cas notamment de la récupération des tickets à l’entrée de l’aérogare, le paiement du test PCR, le prélèvement auprès du personnel de la santé, le paiement du droit de visa, le contrôle de la police, du service des douanes, du service de navette et de la gendarmerie…

« Il est important de noter que la collecte directe du coût des tests PCR à l’aéroport est une mesure transitoire. Quant à l’insertion dudit coût dans les billets d’avion, les procédures sont en cours et seront communiquées ultérieurement », précise le ministère des Transports dans les informations diffusées récemment relatives à cette réouverture des frontières.

Le ministère de la Santé publique, quant à lui, multiplie également les efforts pour tenter de vacciner le maximum de citoyens pour éviter le risque de propagation des formes graves de la maladie, à la suite de la réouverture des frontières. Ainsi, il annonce l’arrivée de 336 000 doses de vaccin Janssen dans le pays à partir du lundi pour faire vacciner le maximum de citoyens.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *