Les deux ressortissants Sri lankais placés en garde à vue


Deux personnes sont finalement placées en garde à vue aux fins d’enquête dans le cadre de la tentative de trafic des produits miniers à l’aéroport d’Ivato mardi. Une source auprès de la gendarmerie nationale révèle qu’outre le Sri-lankais intercepté avec un paquet de pierres précieuses estimé à 550.000 dollars, un autre ressortissant Sri-Lankais a également été arrêté avec une barre métallique non identifiée, ressemblant à un lingot d’or.

Ces deux ressortissants étrangers devaient prendre un vol de Ethiopian Airlines à destination d’Addis-Abeba. Prévu à 14h30 mardi, le vol a dû être retardé de 4 heures suite à des suspicions de trafic de ressources minières. Des contrôles ont été effectués à bord de l’avion où il y avait soixante passagers de différentes nationalités.

Le 19 octobre, vers 12h30, le groupement de la gendarmerie d’Analamanga aurait reçu des informations venant du secrétariat d’Etat chargé de la gendarmerie qu’il y a parmi les passagers de ce vol, des étrangers qui vont exporter illégalement des produits miniers. L’ordre est alors donné par le membre du gouvernement de procéder aux fouilles des bagages de chaque passager. C’est durant les vérifications et contrôles des bagages à main que le premier ressortissant Sri-lankais a été surpris avec un paquet sous scellé qui contenait les pierres précieuses.

Le ressortissant Sri-lankais aurait présenté un papier délivré par la police des mines. Les contrôles du contenu du colis ont permis de constater qu’il y a eu une fausse déclaration par rapport aux genres des pierres constatées. L’expertise en gemmologie requis a également ces substances minières valent entre 380.000 euros et 550.000 euros au lieu de 13.205 dollars déclarés.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *