Le service public bafouillé, des usagers non respectés – Midi Madagasikara


On aurait dit que l’Etat qui emploie des gens pour gérer les « services publics » n’a plus d’autorité sur ses agents. Ce qui se passe au niveau de certains services publics, notamment au niveau des bureaux des administrations territoriales décentralisées, traduit la défaillance du pouvoir en place. En effet, l’on est souvent confronté à des chefs, et non moins des personnes chargées de missions importantes qui faillent à leurs obligations pour des raisons tout à fait reprochables telles le manquement au poste de travail, pour une simple abstention ou un retard flagrant. C’est le cas des employés du 2ème arrondissement de la Commune urbaine d’Antananarivo, qui travaillent au sein du bureau chargé de la carte d’identité nationale. Ce service a fortement été pointé du doigt, ces derniers temps, à cause du mauvais traitement à l’encontre des usagers commis par ses employés. Il est injuste de voir des gens faire la queue dès 8h du matin jusqu’à 10h ou 11h devant la porte de ce service. Ces derniers sont contraints d’y rester des heures car les responsables ne rejoignent leur bureau qu’à des heures tardives. Mais encore, une fois sur place, lesdits responsables se mettent à fustiger les usagers pour des motifs infondés. Nous avons été témoins d’un incident, mercredi dernier. Un homme est venu se procurer sa carte d’identité auprès de ce service parce qu’il avait perdu la sienne. Cet homme qui avait attendu le responsable depuis 8h est rentré bredouille après que le responsable l’ait refoulé parce qu’il n’avait pas une copie originale de son acte de naissance. Une pièce qui ne figure pas du tout sur la liste des pièces exigées pour l’acquisition de la restitution de la carte d’identité suite à une perte.

 T.M.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *