Environnement – Ankarafantsika brûle


En deux mois, certaines parties du parc ont été réduites en cendres. Le ministre de l’Environnement et du développement durable annonce une tolérance zéro face à une telle criminalité environnementale.

Des hectares de forêt disparaissent sous les feux dans le parc d’Ankarafantsika depuis que l’incendie s’est déclaré samedi. Sur sa page, la ministre Baomiavotse Vahinala Rahanirina, fait état de trois points de feu. « C’est depuis hier soir (ndlr : samedi soir) que le ministère de l’Environnement et de du Développement durable avec l’équipe du Madagascar National Parks avec l’appui de la gendarmerie nationale, des militaires et de la Police Nationale sont sur place pour éteindre l’incendie », indique-t-elle. Près de quatre cents personnes ont prêté main forte au ministère et aux forces de l’ordre.

« C’est désolant puisqu’il s’agit d’un incendie volontaire et issu de trois points de feu », regrette-t-elle. Un individu présumé comme auteur de l’acte a été appréhendé hier. Le travail n’est pas facile puisque jusqu’au dimanche soir, un point de feu reste encore à circonscrire. Des sociétés ont octroyé des équipements dans cette lutte contre le feu. Il s’agit de pulvérisateurs ou encore des bidons remplis d’eau. En quelque mois, Ankarafantsika a été cible d’incendies répétés. À la fin du mois de septembre, 3 200 ha ont été réduits en cendre dans ce parc. Il a fallu cinq jours pour éteindre le feu.

Tolérance Zéro

Une perte significative en forêt de plusieurs hectares risquerait de faire disparaître définitivement ce joyau. Cette situation s’est accélérée ces cinq dernières années. Les coupes illicites, la destruction de la forêt, conjuguées aux feux de brousse sont les facteurs favorisant cette perte. Autrefois couvertes par des forêts luxuriantes, actuellement ce ne sont que des savanes et des buissons qu’on y retrouve. La migration massive du Sud vers la partie Ouest est un phénomène social qui influe sur la biodiversité, l’aire protégée d’Ankarafantsika est en grand danger.

Le parc s’étend sur une superficie de 136 513 ha. Situé à 450 km d’Antananarivo et à 116 km de Mahajanga, Ankarafantsika est à cheval sur deux districts, dont Marovoay et AmbatoBoeny. La forêt est particulière de par sa caractéristique, entre autres des forêts denses sèches c de l’Ouest, des richesses en biodiversité, des faunes et flores faisant la particularité de ce parc font de lui un des meilleurs sites d’observation d’oiseaux. Cent-trente espèces d’oiseaux et soixante-quatorze reptiles y sont répertoriés.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *