Art contemporain – Joël Andrianomearisoa attire l’attention de la ville des Mille


Ce samedi, le parvis de l’Hôtel de Ville s’est vu être sublimé d’une œuvre d’art atypique qui, par sa singularité, a su à la fois surprendre, émouvoir, mais aussi diviser le public de la capitale.

Singulier, audacieux et sans aucun doute des plus poétique également, la dernière création de l’artiste contemporain Joël Andrianomearisoa conquiert par sa grandiloquence la ville des Mille. Une œuvre d’art tout à son image, à la fois sobre et imposante, mais qui reflète toujours la passion de l’artiste tout comme cette poésie qui l’anime. « Eto isika dia manandratra ny nofin’izao tontolo izao » évoque ainsi Joël Andrianomearisoa, à travers une grande sculpture métallique tout en noir qu’il expose sur le parvis de l’Hôtel de Ville Analakely depuis ce samedi.

D’une grande simplicité pour beaucoup, dotée d’une certaine profondeur de par sa portée artistique pour d’autres, l’œuvre en question a d’entrée suscité moult émotions de la part du public. D’un côté, les férus d’art contemporain saluent l’audace et la créativité de l’artiste, tandis que de l’autre, il reste très difficile pour les profanes d’en comprendre la signification et la représentation même de l’œuvre. « C’est là une invitation à rêver, à rêver plus grand et plus beau. A rêver intensément, car si nous ne rêvons pas, nous ne créons pas » souligne Joël Andrianomearisoa.

Avec l’appui du Fonds Yavarhoussen et en collabo ration avec la Commune urbaine d’Antananarivo, Joël Andrianomearisoa transpose ainsi son univers artistique à travers ce projet artistique exclusif. L’art est et restera cependant toujours subjectif, ainsi l’artiste convie humblement le public à se retrouver face à cette œuvre pour raviver ces rêves qu’il souhaite réaliser. A une période où les méandres du quotidien nous épuisent, par le biais de ce message, «  c’est ici que nous portons les rêves du monde  », l’artiste partage une bonne dose d’optimisme pour un avenir plus radieux.

Une ode à l’amour

Ce projet rentre dans le cadre d’une exposition d’art contemporain collective portée par Joël Andrianomearisoa, il y a près d’un an, à la galerie Hakanto Contemporary. Désormais, c’est la capitale qui se sublime par l’art contemporain, grâce à son initiative. Nombre de ses œuvres ont toujours fait intervenir les relations humaines, l’amitié, l’amour, la passion, l’espoir comme le désespoir, la nostalgie des beaux jours et l’optimisme d’un lendemain meilleur. En artiste émérite, moderne et épanoui, Joël Andrianomearisoa et son univers créatif restent encore à découvrir pour la grande majorité.

En parallèle à cette exposition sur le parvis de l’Hôtel de Ville, divers autres projets artistiques et expositions transcendantes restent encore à apprécier dans la capitale, avec toujours Joël Andrianomearisoa à la direction artistique.

Dans le cadre du projet intitulé cette fois, « Ny fitiavanay. Our love. Notre amour », une exposition de photographies de la part de Rijasolo sublime les murs du marché populaire du Pochard à Soarano. La photographe Viviane Rakotoarivony, quant à elle, égaye de ses œuvres les murs du lycée Jean Joseph Rabearivelo. Enfin, les deux artistes Zahra Rabearisoa et Fela Razafiarison ont délecté le public d’une performance artistique unique au Tranompokonolona Analakely ce dimanche.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *