Edgard Razafindravahy lance le projet ODOF


Le ministre Edgard Razafindravahy a lancé hier à Tsiroanomandidy le projet ODOF. Il s’agit de la construction de petites industries du niveau des districts.

Poursuivant ses descentes sur terrain, conformément aux recommandations du président de la République Andry Rajoelina, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Consom­mation (MICC), Edgard Razafindravahy était hier dans la région Bongolava où il a procédé au lancement officiel du projet ODOF (One District, One Factory ou Un District, Une industrie).

D’un district à l’autre, de Tsiroanomandidy à Ankadi­nondry Sakay, le ministre a expliqué que ce projet ODOF constitue une mise en œuvre du « Velirano » n°7 du président de la République pour le développement industriel du pays et ce, à partir de la base, c’est-à-dire depuis tous les districts et communes de toutes les régions. Edgard Razafindravahy a d’ailleurs souligné qu’aucune région ne sera délaissée et chaque district aura désormais son unité industrielle où les paysans producteurs pourront écouler leurs produits. Car le projet ODOF est justement destiné à cet effet : collecter et transformer les produits locaux. Ainsi, chaque producteur aura de quoi arrondir ses fins de mois, tandis que le district ou la commune pourra aussi tirer profit de cette unité industrielle.

À cet égard, le ministre a indiqué que trois unités sont prévues pour la région. Celles ci seront construites sur des terrains domaniaux mais peuvent l’être aussi sur des terrains particuliers ou appartenant à des coopératives selon une convention conclue entre les parties.

Les élus (maires et député locaux ) et tous les autres responsables (gouverneur et présidents d’associations) qui ont accompagné le ministre et sa délégation durant cette descente ont tous salué la venue de ce projet, et annoncé leur ferme détermination à s’y consacrer pleinement… pour le développement de leur région.

Une aubaine

Outre la mise en œuvre du « Velirano 7 », Edgard Razafindravahy note que ce projet va également dans le sens de l’autosuffisance alimentaire prônée par le président de la République dans son « Velirano 9 ». Ce à quoi le maire de Tsiroanomandidy, Jaona Mananjara Razafindehibe a rétorqué: « Nos produits vont s’améliorer et ne seront plus vendus à bon marché. Les paysans producteurs auront leur part belle… »

Tandis que le président de la coopérative des producteurs de fruits et légumes, Christian Ndremadranto a renchéri: « Nous nous réjouissons particulièrement du fait que le Bongolava a été choisi pour le lancement officiel de ce projet ODOF. Dorénavant, nos produits ne seront plus laissés à l’abandon après la mise en place de ces unités industrielles. C’est vraiment une aubaine pour tous les producteurs… »

Pour sa part, le gouverneur du Bongolava, Joseph Ramiaramanana a déclaré: « La mise en place de ces unités industrielles est réellement bénéfique pour la région. Mais, nous aurions souhaité qu’il y en ait d’autres, jusqu’à dix unités si possible pour marquer le développement industriel de notre région… »

En prenant congé de ses hôtes, Edgard Razafindravahy a annoncé que la mise en place de ces unités se fera très prochainement. Et tous les travaux seront supervisés par le ministère… afin que tout soit réalisé dans les normes. À part Tsiroanomandidy et Ankadi­nondry Sakay, le district de Fenoarivo Be aura aussi son unité industrielle.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *