Tentative d’évasion d’Eddy Maminirina : l’administration pénitentiaire (…)


Eddy Maminirina alias Eddy Bois de Rose, ce détenu impliqué dans une affaire de trafic de bois précieux de Madagascar, ne s’est pas évadé, a annoncé hier sur sa page Facebook le ministère de la Justice, citant le directeur général de l’administration pénitentiaire, Tovonjanahary Ranaivo Andriamaroahina, comme étant source de l’information. Par la suite, dans la soirée d’hier, la publication a été supprimée.

Mercredi dernier, Eddy Maminirina, inculpé dans une vaste trafic de bois de rose, a disparu de son lit d’hôpital au service urologie de la CHU HJRA où il était hospitalisé. Il a par la suite été retrouvé dans une voiture sur le parking de l’hôpital même.

Dans une interview accordée aux journalistes en marge d’une cérémonie à Faravohitra, le premier responsable de l’administration pénitentiaire affirme que le détenu suit bel et bien des traitements au niveau du Centre hospitalier universitaire Jean Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Il souffrirait d’une maladie nécessitant de l’oxygène. Deux agents pénitentiaires devraient assurer la garde au niveau de l’hôpital, assure ce responsable. Ils se relaient avec d’autres équipes pour assurer la garde du détenu. « Lors d’une contrôle inopinée effectuée par les responsables à la CHU HJRA, les éléments des pénitenciers étaient-là, mais le détenu non », Tovonjanahary Ranaivo Andriamaroahina, explique par la suite qu’« Eddy Maminirina est revenu après qu’on l’ait appelé. Une enquête est ainsi menée pour savoir si le détenu a vraiment tenté de s’évader ou non », précise ce responsable.

Deux médecins dont le chef de service de l’urologie et le directeur administratif et technique de la CHU HJRA ont été placés en garde à vue durant 48 heures suite à cet incident. Libérés depuis samedi après-midi, ils ont été auditionnés au tribunal et leur comparution se poursuivra jusqu’à ce mardi. Depuis leur garde à vue, leur collègues, notamment les internes qualifiants au sein de l’hôpital HJRA ont décidé de tenir faire une service minimum et tenir une grève de solidarité pour manifester leur soutien.

Eddy Maminirina a été interpellé par les forces de l’ordre au mois de février 2019, quelques années après le lancement d’un avis de recherche à son encontre. Inculpé d’importation illicite de bois de rose, ce dernier est également accusé de blanchiment de capitaux en 2019.. Eddy Maminirina est connu en tant qu’homme d’affaires très influent qui aurait fait fortune dans l’exportation de bois de rose et son arrestation a donné du fil à retordre aux forces de l’ordre. Il était détenu à la maison d’arrêt de Tsiafahy avant son transfert à la CHU HJRA.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *