Pour une gestion transparente des ressources minières – Midi Madagasikara


Le nouveau bureau d’administration minière à Mananjary.

C’est ce qu’a déclaré hier le président Andry Rajoelina durant la cérémonie d’inauguration du Bureau d’Administration Minière (BAM), nouvellement construit dans le quartier de Mahatsinjo, district de Mananjary. La région Vatovavy est réputée riche en ressources minières, pourtant, depuis des années, l’or et l’émeraude n’ont jamais eu de retour sur l’économie et le social de la population locale. Pour améliorer la situation, le chef de l’Etat a décidé d’initier une réforme de la gestion des mines. D’après le Premier ministre Christian Ntsay qui assure l’intérim du ministre des Mines et des Ressources stratégiques, le président Andry Rajoelina a donné une instruction claire pour améliorer la gestion de nos ressources afin que ce secteur puisse avoir des répercussions positives sur l’économie. D’où la mise en place de ce BAM à Mananjary. À entendre le chef du gouvernement, en ce qui concerne l’or, 12 kg seulement ont été déclarés à l’exportation en trois ans. Un décalage énorme est constaté par rapport aux 74 kg saisis par les douanes sud-africaines en 2020. Il est nécessaire de contrôler et enregistrer toutes les opérations d’exploitations minières de la région et pallier ainsi le trafic illicite de nos richesses. Selon les explications du locataire de Mahazoarivo, le président Andry Rajoelina aurait donné une instruction ferme qui consiste au renforcement de la lutte contre les trafics et une bonne gestion des redevances. En sorte, le chef de l’Etat exige une nouvelle gestion basée sur l’efficacité et la transparence. Une autorisation est nécessaire avant l’exportation, a noté le président Andry Rajoelina. Reste à savoir si le résultat escompté sera atteint. Faut-il rappeler que pour l’heure, et ce, deux mois après le remaniement gouvernemental, le numéro Un d’Iavoloha n’a pas encore nommé le ministre des Mines et des Ressources stratégiques. C’est toujours le Premier ministre Christian Ntsay qui assure l’intérim.

Ligne scientifique. Cette dernière journée de visite à Mananjary du chef de l’Etat a aussi été marquée par la réception des travaux d’extension de l’EPP de Fangato qui vient d’être dotée de deux salles de classes d’une capacité de 50 élèves chacune. Le taux de scolarisation pour l’EPP Fangato a connu une hausse importante depuis l’année dernière, passant de 360 élèves à 395. Offrir une éducation de qualité à tous les  » zanaka malagasy « . Tel est le mot d’ordre, conformément au velirano n°4. La ministre de l’Éducation nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala a annoncé que 141 écoles manarapenitra sont déjà opérationnelles. 360 autres sont en cours de construction et le chantier pour 303 autres établissements scolaires va débuter cette année. La distribution de milliers de kits scolaires, manuels scolaires, et dictionnaires se poursuivront également dans toute l’île. Lors de cet évènement, le chef de l’Etat a remis leur certificat de travail aux 147 maîtres Fram, nouvellement recrutés en tant que fonctionnaires.

Le président Andry Rajoelina a clôturé ces deux jours de visite dans la capitale de la région Vatovavy par la présentation officielle de l’ouvrage sur les origines des Malgaches intitulé  » Ny fiandohan’ny Malagasy « . Fruit de deux ans de recherches qui a bénéficié de l’observation des experts, des académiciens et chercheurs et respectant strictement la ligne scientifique. Des centaines de livres et autres sources de connaissances ont aussi été utilisées. Les résultats ont d’ailleurs été approuvés par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cet ouvrage sera distribué gratuitement dans les écoles, dans les universités et sera aussi disponible dans les démembrements du ministère de la Culture dans tout le pays. Durant cette cérémonie, le président Andry Rajoelina a insisté sur l’importance de l’unité nationale. Après Mananjary, le chef de l’Etat s’est rendu à Fianarantsoa où il a procédé à l’inauguration du nouveau bureau de la Préfecture à Andohanatady et de la route pavée à Ankofafa, et a visité le site du pôle urbain à Ambatomena. Ce jour, il est attendu à Ambalavao pour l’inauguration de nombreux  » zava-bita « .

Davis





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *